Sidi Bennour : Un violeur en série mis hors d’état de nuire

Sidi Bennour : Un violeur en série mis hors d’état de nuire

Un père de famille qui violait les femmes sous la menace de l’arme blanche à Sidi Bennour a été arrêté par les éléments de la gendarmerie royale.

La liste de ses victimes qui sont jusqu’à maintenant au nombre de quatre n’est pas encore close. Puisque, selon ses déclarations devant les enquêteurs, ses victimes seraient plus d’une dizaine dont il ne se souvient pas des identités ni des traits et signalements et qui n’auraient pas porté plainte contre lui. Sa dernière victime qui a manifesté une résistance farouche, mardi 4 février, quand il a tenté de la violer, l’a dénoncé chez les gendarmes alors qu’un jeune homme qui a tenté de la sauver leur a révélé son identité. En effet, cette dernière victime, une mère de famille de vingt-huit ans, demeurant au douar Elaâtatra, a affirmé aux enquêteurs que le mis en cause qui était à bord d’un vélomoteur (C90) lui a coupé le chemin avant de tenter de la violer sous la menace d’un couteau. La victime qui a montré aux limiers les blessures au niveau de son cou et de sa main droite a ajouté qu’elle a résisté tout en précisant qu’il l’a relâchée pour prendre la fuite dès qu’il a remarqué un jeune homme, armé d’un bâton, qui courait en leur direction afin de la sauver. Ce jeune homme qui l’accompagnait chez les gendarmes pour présenter son témoignage leur a révélé l’identité du violeur tout en les conduisant, le lendemain, mercredi 5 février, chez lui, au douar Had Al Âounate.

Arrêté, il s’est avéré qu’il s’agit d’un père de quatre enfants, âgé de trente-huit ans et qui a plusieurs autres victimes dont la majorité n’a pas porté plainte contre lui. L’enquête a également révélé qu’il a fait l’objet uniquement de quatre autres plaintes dont deux plaignantes ont été convoquées. Toutes les deux ont reconnu qu’il est bel et bien leur violeur. La première a précisé qu’il l’a conduite vers un terrain vague pour la violer sous la menace d’un couteau. La seconde a affirmé qu’il s’est contenté de lui faire des attouchements au niveau de ses parties intimes avant de lui permettre de partir.

Ce violeur en série qui circulait à bord d’un C90 a avoué ses crimes avant d’être traduit, samedi dernier, devant le parquet général près la Cour d’appel d’El Jadida.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *