970x250

Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit

Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit

A son vingt-cinquième printemps, elle est déjà divorcée et mère d’une petite fille. N’ayant pas de quoi gagner sa vie et subvenir aux besoins de sa fillette, elle s’est jetée dans le gouffre de la prostitution.

Ses clients sont issus de la région de Doukkala puisqu’elle demeure au quartier Pam, à Sidi Bennour. Parmi ceux-ci, un jeune homme, trafiquant de drogue, qui l’appelait de temps en temps au téléphone pour partager avec lui le même lit moyennant une somme d’argent. Mais, n’ayant pas le moindre sou, ni un client, c’est elle qui lui téléphone cette fois-ci pour lui demander s’il n’a pas besoin d’elle. Il répond par l’affirmative tout en précisant qu’elle devra passer toute la nuit avec lui et ne retourner chez elle que le lendemain matin et ce, contre une somme de trois cents dirhams. Elle accepte. Il lui dit également qu’il va lui envoyer un chauffeur de grand taxi qui la transportera jusqu’à la commune rurale Bni Tsiriss relevant de la province de Sidi Bennour, où elle trouvera l’un de ses amis qui devra l’emmener, à bord de son vélomoteur, au domicile où il se trouve. Effectivement, elle arrive chez son fidèle client. Certes, elle remarque qu’il est en compagnie d’autres personnes, ses amis, mais qu’à cela ne tienne, se dit-elle. Bref, les verres du vin rouge passent d’une main à l’autre, les bouteilles de bière s’ouvrent, les joints se fument et les têtes tournent. La nuit tombe et son fidèle client la conduit vers une chambre… Ils rejoignent ensuite les amis. Elle recommence à boire jusqu’au moment où l’un des amis la saisit par le bras et la conduit de force à la chambre pour la violer. Son client ne bouge pas. Après quoi, elle est abusée sexuellement par les autres jeunes hommes à tour de rôle. Dès que chacun d’eux termine, il donne un billet de cent dirhams à son fidèle client. Bref, elle a été violée par 15 jeunes hommes sans compter son client qui a empoché 1.500 DH. Le lendemain matin, elle a pris la fuite pour se réfugier au domicile d’un commerçant des produits alimentaires. Après quoi, elle a porté plainte auprès des gendarmes qui ont mené les investigations nécessaires. Ils sont arrivés à identifier deux des violeurs et les arrêter. En fait, elle ne se souvient pas beaucoup des autres violeurs.
Les deux violeurs dont son client ont comparu, récemment, devant la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida et ont été condamnés respectivement à six et cinq ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *