970x250

Un amour qui finit dans le sang

Nous sommes au quartier Sidi Abdelkrim, dans la capitale d’Abda, Safi. Fatiha y est née en 1990. Issue d’une famille indigente, elle rêvait de poursuivre ses études afin de décrocher un diplôme qui lui permettrait d’avoir un travail. Malheureusement, elle n’a pas pu réaliser son rêve car elle avait abandonné les bancs de l’école sans atteindre le niveau de la huitième année d’enseignement fondamental. Elle est restée chez elle sans penser aller apprendre un métier. En fait, elle ne restait pas tout le temps chez elle. Au contraire, lorsqu’elle terminait les tâches domestiques, elle sortait pour faire un tour dans la ville en compagnie de quelques amies et voisines. «Je souhaiterais que tu m’accordes un petit moment pour te parler… », lui a chuchoté un jeune homme qui ne cessait de la suivre. Fatiha a fait semblant de ne rien entendre. Mais, le jeune homme insistait. Fatiha a fini par l’écouter. «Je t’ai vu déjà l’autre fois, mais je n’ai pas pu te parler…», lui a-t-il affirmé.
Que voulait-il d’elle ? Il lui a exprimé son intention d’entretenir une relation avec elle. Cette  relation déboucherait-elle sur un mariage ?. C’est du moins ce qu’il lui a promis. Fatiha n’a manifesté aucune abstention. Elle a commencé à sortir avec lui, à fréquenter des jardins de la ville, des cafés et aussi les salles de cinéma… En fait, elle a découvert qu’il l’aimait sincèrement, qu’il s’accrochait à elle et qu’il ne rêvait que d’elle. Sans savoir comment, Fatiha s’est retrouvée dans le gouffre de l’amour. Elle partageait tout avec son bien-aimé, Mourad, tant le bien que le mal. Dans leurs quartiers, tout le monde était au courant de leur histoire d’amour. Mais, personne n’imaginait que cette histoire d’amour puisse finir dans le sang. Comment ? Les mauvaises langues ont informé Mourad: «Fatiha fréquente les cafés du centre-ville, rencontre des jeunes hommes et accompagne même l’un d’eux chez lui… ».
S’agit-il d’une rumeur ? Quand Mourad lui a demandé des explications, elle a gardé le silence. Et quand il a insisté, elle lui a demandé de ne plus prêter son intention aux jeunes jaloux. «Il ne s’agit que d’une ruse pour nous séparer… », lui a-t-elle précisé. Mais, Mourad ne la croyait pas bien qu’il ne l’ait jamais surpris en compagnie de personne. Au fil des jours, les soupçons lui rongeaient le cœur au point qu’il a décidé de se venger d’elle. Le jour J. Mourad a saisi un couteau qu’il a dissimulé sous ses vêtements. Il a téléphoné à Fatiha pour lui fixer un rendez-vous au quartier Sidi Abdelkrim. Et quand elle s’est rendue sur les lieux, il n’a pas hésité à lui asséner deux coups de couteau. Leur histoire d’amour a fini dans le sang.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *