Un jeune qui pousse mortellement son ami écope de 5 ans de réclusion criminelle

Un jeune qui  pousse mortellement son ami écope de 5 ans de réclusion criminelle

Âgé de vingt-huit ans, Ilyass qui demeure à Casablanca n’a jamais pensé qu’il allait commettre un meurtre, ni être au banc des accusés.

Employé dans une entreprise, ce jeune homme s’apprêtait à convoler en justes noces. Mais, il semble que tout est détruit dès qu’il a été conduit, il y a une quinzaine de mois, par la police judiciaire, le même jour du crime, vers le commissariat afin d’être soumis aux interrogatoires. Certes, il n’a pas nié être la personne qui a causé la mort de son ami, mais sans avoir l’intention de la commettre, a-t-il précisé aux enquêteurs. Il a fait la même déclaration devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’Appel de Casablanca tout en expliquant qu’un simple malentendu en était le principal mobile. Il a affirmé, aussi bien devant les enquêteurs de la PJ que devant les magistrats, qu’il était chez son ami qui l’avait invité à prendre ensemble un verre. Dès qu’ils ont commencé à s’énivrer, ils se sont engagés dans plusieurs discussions. Vers minuit, a-t-il précisé, la victime, un jeune homme de trente et un ans, l’a sollicité de partager le même lit. Perturbé, Ilyass n’a pas cru ses oreilles. La victime s’est approchée de lui. Ilyass l’a poussé tout gentiment. En fait, il n’était jamais au courant que son ami qu’il avait connu, il y a deux ans, et qui entretenait des relations amoureuses avec des jeunes femmes, était un bisexuel. La victime qui semble avoir perdu tout contrôle sous l’effet de l’alcool, a insisté au point qu’Ilyass s’est apprêté à sortir de l’appartement. Cependant, il a trouvé la porte cadenassée. La victime s’est abstenue de la lui ouvrir tout en essayant de s’approcher d’Ilyass qui l’a poussée, cette fois-ci, très violemment. La victime est tombée par terre. Le sang coulait de sa tête avant qu’il ne passe de vie à trépas. Ilyass a alerté la police qui s’est dépêchée sur la scène de crime.
Verdict : Jugé coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner tout en bénéficiant des circonstances atténuantes, Ilyass a écopé de 5 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *