Faits-Divers

Un malfrat notoire sous les verrous

Même pour cette femme à qui il a ligoté les mains et les pieds avant de lui subtiliser tous ses bijoux précieux, il explique qu’il ne l’a jamais vue. Au contraire, elle précise qu’il la connaît très bien puisqu’il demeure non loin de chez elle et qu’elle le croisait à maintes reprises au quartier. Cette femme qui occupe seule une maison située dans une ruelle du quartier Sidi Othman ajoute qu’il est arrivé à entrer, la nuit, chez elle par la fenêtre donnant sur la rue, lui a ligoté les mains et les pieds, l’a menacée de mort si elle osait demander secours. Puis il a fouillé dans les quatre coins de la maison et est arrivé à mettre la main sur ses objets précieux. «Il m’a giflée, M. le juge, quand je lui ai demandé de ne pas me faire du mal», explique la quinquagénaire, veuve depuis une dizaine d’années, devant la Cour.

Repris de justice, puisqu’il a purgé trois peines d’emprisonnement, respectivement de deux, un et de trois ans de prison ferme, ce jeune homme de trente et un ans, récidiviste endurci, n’avait apparemment pas l’intention de s’intégrer dans la société. À chaque fois qu’il quittait la prison, il rejoignait le monde de la criminalité. Ses victimes qui se suivent à la barre pour présenter leurs témoignages sont au nombre de huit. Chacun raconte son histoire avec ce jeune malfaiteur sans pitié.

«Il m’a donné un coup de poing quand j’ai résisté à sa menace. Puis, il a mis son couteau au niveau de mes côtes gauches me menaçant de mort», précise cette femme qui a perdu son smartphone et une somme d’argent de mille dirhams. Le mis en cause la qualifie de menteuse. Mais, une autre victime, un jeune de vingt-huit ans, a montré aux trois juges de la Cour une blessure au niveau de sa main droite tout en expliquant : «Il m’a poignardé à la main quand j’ai résisté à lui remettre ma tablette».

Et les témoignages de se succéder et le mis en cause de se disculper. Mais, les trois magistrats de la Cour le jugent coupable pour multiples vols qualifiés et coups et blessures et l’ont condamné, cette fois, à trois ans de prison ferme.

Articles similaires

Faits-Divers

Un différend familial dégénère en meurtre

A Sebt Ouled Nemma qui relève de la province de Fkih Ben...

Faits-Divers

Peine à perpétuité pour deux frères meurtriers

Jugés coupable pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, deux frères ont...

Faits-Divers

Une mineure fait tomber les victimes dans les filets d’une bande

Jamais les policiers, ni les gendarmes ne baissent les bras, ni ne...

Faits-Divers

Meurtre sur fond d’homosexualité

Les services de la sûreté à Marrakech sont arrivés, lundi 19 février,...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux