Accueil Faits-Divers Un quadragénaire arrêté pour des fusils «faits maison»
Faits-Divers

Un quadragénaire arrêté pour des fusils «faits maison»

A Oujda, un père de famille, âgé de quarante-et-un ans, soupçonné d’avoir conduit une voiture utilisant le gaz butane comme source d’énergie et d’avoir possédé un fusil de chasse de fabrication traditionnelle, a été arrêté, samedi 17 décembre, par les éléments de la brigade antigang relevant de la préfecture de la sûreté de la ville, apprend-on d’une source policière. En effet, ce suspect qui a été maintenu en garde à vue avant d’être traduit devant le parquet général près la Cour d’appel à Oujda a été arrêté à bord de sa voiture à laquelle il modifiait techniquement le moteur pour la faire rouler au gaz butane au lieu de l’essence ou du diesel, a affirmé la même source policière. Une pratique très dangereuse, a précisé la même source, qui a ajouté que ces véhicules roulant au gaz butane peuvent exploser à n’importe quel moment causant des victimes et des dégâts matériels.
Et le plus surprenant pour les enquêteurs est la découverte, lors de la fouille de la voiture, d’un fusil de chasse confectionné traditionnellement ainsi que d’une munition de balles constituée de petites billes métalliques. Une perquisition a été effectuée chez lui et a été soldée par la découverte des pièces d’un second fusil de chasse en cours de fabrication. L’enquête est toujours en cours sous la supervision du parquet général près la Cour d’appel à Oujda pour tirer cette affaire au clair.

Articles similaires

A Chichaoua, un trafiquant de drogue écope de 3 ans et demi et 2 autres mis sous les verrous

Âgé de vingt-cinq ans, un trafiquant de drogue a été condamné à...

Un cybercriminel Français extradé du Maroc vers les États-Unis

Le jeune français de vingt-et-un ans, Sébastien Raoul, arrêté le 31 mai...

Le meurtre d’un étudiant à Sidi Bouzid résolu 7 mois plus tard

Ce n’est que sept mois après la découverte du cadavre d’un étudiant...

Saisie de 7 kg de cocaïne et 180 mille dh à Casablanca et Harhoura

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca ont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie