Un simple malentendu dégénère en meurtre

Un simple malentendu dégénère en meurtre

Pour un simple malentendu portant sur celui qui a le droit d’occuper une chambre au foyer parental, un jeune homme a commis un fratricide.

Ce dernier a été traduit, vendredi dernier, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca qui l’a maintenu en détention préventive tout en le poursuivant pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

Exprimant son regret, le mis en cause avait affirmé aux enquêteurs de la police judiciaire relevant du district d’Aïn Chok qu’il n’avait pas l’intention de tuer son frère. Il a précisé que chacun d’eux voulait garder la chambre pour lui.

Même l’intervention de leurs proches n’a pu les calmer. Le mis en cause a précisé aux enquêteurs qu’il avait perdu tout contrôle de ses nerfs quand il a été provoqué par son frère. Effectivement, il a fini par tenir un couteau et lui asséner plusieurs coups. Regrettant son acte criminel, il a alerté lui-même la police.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *