Couverture

12,6 milliards DH pour la mise à niveau de l’université marocaine

SM le Roi Mohammed VI a présidé, mardi 6 octobre, au Palais royal à Agadir, la cérémonie de signature de dix-sept contrats pour le développement de l’université marocaine. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’urgence 2009-2012 pour la réforme du système d’éducation et de formation. Une enveloppe budgétaire de près de 12,6 milliards DH a été allouée à ces contrats. Ceux-ci ont été conclus entre le gouvernement, représenté par Ahmed Akhchichine, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, et Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances et les quinze présidents des universités marocaines, le directeur du Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) et celui de l’Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles (ONOUSC). En effet, les contrats signés serviront de cadre contractuel intégré pour le financement des programmes de développement de l’Université visant la mise à niveau et l’extension des infrastructures, l’augmentation de la capacité d’accueil des universités, le renouvellement des équipements et l’amélioration de l’offre de l’enseignement supérieur, la promotion de la recherche scientifique et l’amélioration de la qualité des prestations des œuvres sociales en faveur des étudiants.
Par ailleurs, l’approche adoptée lors de l’élaboration des contacts de développement des universités repose sur trois principes directeurs. Il s’agit de la consolidation de l’autonomie, du renforcement de la professionnalisation et l’adoption de la contractualisation. Ceci, pour asseoir les règles de la nouvelle gouvernance, stimuler l’excellence et répondre aux besoins du monde socio-économique. Par la même occasion, une convention pour la création d’un pôle de recherche de l’enseignement supérieur (Pôle de la région de Rabat), le premier du genre au niveau national, a été signée par le président de l’Université MohammedV- Agdal, Hafid Boutaleb Al Jouti, et le président de l’Université Mohammed V- Souissi, Taïeb Chkili. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du schéma directeur du développement de l’offre de l’enseignement supérieur et la fédération des compétences scientifiques. Elle s’assigne pour objectif de renforcer la compétitivité de l’Université marocaine, faciliter son intégration dans les pôles scientifiques de renommée internationale et en faire une locomotive de développement. A cette occasion, M. Akhchichine a présenté un exposé dans lequel il a souligné que le Programme d’urgence a tracé la voie à suivre pour permettre aux universités de relever les défis majeurs auxquels elles doivent faire face.

Articles similaires

ActualitéCouvertureUne

Industrie du futur, c’est maintenant ou jamais pour le Maroc !

Le développement fulgurant des nouvelles technologies révolutionne l’industrie. Alors que des puissances...

CouvertureSociétéUne

Population, santé, conditions d’habitation… Le HCP livre son bilan sur les indicateurs sociaux

Le HCP signale une baisse continue du taux d’accroissement global et naturel...

CouvertureEconomieUne

Le Maroc se lance dans la production d’avions-cargos

Des géants américains de l’aéronautique annoncent un accord pour l’installation d’une zone...

CouverturePolitiqueUne

Le Code de déontologie parlementaire bientôt adopté

Les deux Chambres ont ouvert vendredi dernier la session du printemps