Après un ralentissement économique au 1er trimestre : Les Finances annoncent la reprise

Après un ralentissement  économique au 1er trimestre : Les Finances annoncent  la reprise

Aux dernières nouvelles, les indicateurs économiques sont bons. Les premiers signes de reprise se font sentir après un premier trimestre morose pour quasiment l’ensemble des secteurs. C’est ce que rapporte la note de conjoncture publiée par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’économie et des finances au titre du mois de juin 2013.

Ainsi, pour ce département ministériel, le ralentissement économique constaté au quatrième trimestre de l’année 2012, nourri par l’atonie de la situation économique des principaux partenaires commerciaux du Maroc, s’est poursuivi au premier trimestre 2013, donnant lieu à une évolution conjoncturelle contrastée. Cependant, l’activité économique se serait comportée positivement dans l’ensemble, en lien avec le comportement favorable de secteurs dynamiques à contribution significative dans la richesse nationale. Le salut viendra, toutefois, de la situation conjoncturelle des mois d’avril et de mai de l’année en cours. Les deux mois augurent de signes de redressement de certains secteurs très porteurs avec une amélioration au niveau de plusieurs activités, notamment les secteurs de l’électronique, de l’aéronautique, de l’extraction, de l’électricité et du textile et cuir et au niveau des transferts des MRE et des recettes de voyage.

Pour sa part, bénéficiant de conditions climatiques favorables, la campagne agricole 2012-2013 s’annonce très bonne, avec une récolte céréalière de 97 millions de quintaux contre 51 millions de quintaux un an auparavant. Dans le même sillage, la situation climatique devrait bénéficier, également, à la performance des autres cultures et à l’élevage dont les parts se confirment dans la structure de la valeur ajoutée agricole. Au niveau du secteur de la pêche, le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est raffermi de 12,5% en glissement annuel à fin avril 2013, selon l’Office national des pêches. De son côté, la valeur de ces débarquements a été marquée par une hausse importante de 14,9%.

Du côté de l’activité du Groupe OCP, la production des dérivés de phosphate a préservé son dynamisme positif, enregistrant une progression de 5,9% à fin avril 2013, tirée par la bonne performance de la production d’acide phosphorique et par l’évolution positive de la production des engrais.
S’agissant de l’activité touristique, le nombre des arrivées et des nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés continue de se comporter favorablement à fin avril 2013. En effet, le premier indicateur s’est raffermi de 2%, après un recul de 4% un an auparavant. Pour ce qui est des nuitées, elles se sont consolidées de 9%, après un retrait de 8% à fin avril 2012.

Même tendance pour les échanges extérieurs, qui ont connu un redressement de la plupart des indicateurs. Cette amélioration, confirmée globalement par les données préliminaires du mois de mai, a concerné aussi bien les importations et les exportations que les recettes de voyage et les transferts des MRE. En effet, le déficit commercial s’est réduit sensiblement pour atteindre moins de 81,612 milliards de dirhams, soit un recul de 7,3%.

Ce ralentissement du déficit commercial s’explique par le recul des importations plus important que celui des exportations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *