Couverture

Berdugo : «On a ciblé le Maroc tolérant»

Serge Berdugo, le président de la communauté juive du Maroc, est encore sous le choc. «Ce drame marque un coup de tonnerre dans un ciel serein», a-t-il déclaré. «C’est la première fois que nous avons ce genre d’attentats au Maroc et c’est tout à fait étranger à la culture marocaine», a-t-il expliqué à la presse, soulignant que «les terroristes ne se retrouveront pas comme des poissons dans l’eau au sein de la société marocaine». C’est un symbole qui est visé par les attentats terroristes de Casablanca : « Celui d’un Maroc tolérant et ouvert », a-t-il affirmé. M. Berdugo, qui avait salué S.M. le Roi Mohammed VI à l’entrée du Cercle, au cours de la visite du Souverain aux différents sites visés par les attentats, a indiqué que les actions terroristes de vendredi soir visaient ce qu’il qualifie de cibles classiques. « Les Juifs comme à Djerba, les touristes et les étrangers. Ce qu’on veut, c’est nous faire entrer dans la spirale du terrorisme international alors qu’on a été préservés jusqu’à présent », a ajouté l’ancien ministre du Tourisme. Et de souligner qu’«on est rattrapés par la conjoncture mondiale à laquelle on avait échappé par miracle et aussi grâce à la vigilance de nos autorités et des forces de sécurité». «Parfois je m’étonnais qu’on n’ait pas encore été frappés. Voilà, c’est fait. Depuis, je n’arrête pas de recevoir des témoignages de sympathie car les gens ne s’y trompent pas : c’est un symbole qui est visé, celui d’un Maroc tolérant et ouvert », ajoute-t-il tout en exprimant sa conviction que ces attentats n’empêcheront pas le pays de devenir une vraie démocratie, et d’être un exemple pour les autres pays arabes.
Parmi les cibles visées par les attentats perpétrés vendredi soir, le Cercle de l’Alliance Juive (un mort) et un ancien cimetière israélite (trois jeunes hommes tués, en plus du kamikaze). Aucune personne de confession israélite n’a été victime de ces attentats, le Cercle de l’alliance juive étant fermé vendredi soir pour cause de shabath. De son côté, Victor Mamman, le président du Cercle, avait indiqué que « ces attentats resteront une tâche noire dans l’histoire de notre pays, mais nous n’avons pas peur. Nous continuons à vivre dans notre beau pays», a-t-il ajouté.

Articles similaires

ActualitéCouvertureUne

Data center, TélécomS…le Maroc active un plan d’action

Mobilisation générale pour mettre aux normes les infrastructures de télécommunications au Maroc...

ActualitéCouvertureUne

Centrale nucléaire au Maroc : Le match USA, France et Russie

Paris rejoint Washington et Moscou dans la course proposant d’équiper le Maroc...

CouvertureEconomieUne

«Morocco now» met le cap sur l’Allemagne

Roadshow d’une délégation menée par le ministre de l’investissement ainsi que le...

ActualitéCouvertureUne

Les relations UE-Maroc à la croisée des chemins ?

Taxe carbone, attaques contre le «Made in Morocco», accord agricole, montée de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus