Couverture

De Taroudant… à Rabat

L’auteur présumé des 14 meurtres commis à Rabat et à Salé n’est pas sans rappeler le célèbre serial killer de Taroudant. Le dénominateur commun entre ces deux assassins reste sans conteste leur précarité. Le célèbre pédophile de Taroudant ainsi que le tueur en série de Rabat étaient tous deux des vagabonds. L’autre coïncidence, et non des moindres, ils portent également le même prénom : Abdelâali. En fait, il y a tout juste un an, la paisible ville de Taroudant a été secouée par une macabre affaire de pédophilie.
Né en 1962, à Taroudant même, Abdelâali Hadi a violé et exécuté neuf jeunes personnes. Le 2 décembre dernier, la Chambre criminelle de la Cour d’appel d’Agadir l’a condamné à la peine capitale. S’agissant des trois autres personnes poursuivies pour non-dénonciation de crimes, elles ont écopé de peines d’emprisonnement ferme, allant d’une à quatre années. Mais les feux de la rampe sont restés tous braqués sur Abdelâali Hadi. Devant les magistrats, ses aveux ont été d’une limpidité sinistre. Il leur a expliqué, par le menu, que son plaisir consistait à étouffer ses victimes au moment même où il commençait à abuser d’elles.
Une vraie torture pour certains parents, présents au tribunal, de ces neufs enfants qui ont subi les forfaits d’un pédophile-tueur. Issu d’une famille modeste, ce dernier a été contraint de cesser sa scolarité au CM2. Et c’est en perdant sa mère à l’âge de 12 ans que Abdelâali Hadi a fait connaissance avec la précarité et a entamé sa descente aux enfers. Après le traditionnel et pénible scénario de la marâtre, qui mène la vie dure aux enfants de la première épouse, le jeune Abdelâali a pris la poudre d’escampette. C’est ainsi qu’il avait trouvé refuge dans la ville d’Agadir et a commencé à travailler en tant que veilleur de nuit. La vie de cet adolescent de Taroudant a connu un tournant décisif lorsqu’il a été victime d’un viol collectif. Une agression qui a chamboulé sa vie, surtout qu’il était seul face à une dizaine de pédophiles. Ce dramatique événement l’a plus ou moins poussé à se venger des autres, en devenant lui-même un pédophile doublé d’un assassin. Triste sort.

Articles similaires

CouvertureSociétéUne

CORRIDOR ROUTIER PANAFRICAIN : LA BANQUE MONDIALE SOLLICITE LE MAROC

L’institution financière internationale cherche à impliquer le Royaume dans la réalisation de...

ActualitéCouvertureUne

Cobalt premium : Managem rassure

L’acteur minier panafricain est engagé dans la promotion de la transition énergétique...

ActualitéCouvertureUne

Publicité des médicaments : la Santé veut serrer la vis

Décret. L’avant-projet de décret portant visa de publicité des médicaments déposé sur...

ActualitéCouvertureUne

Développement hôtelier au Maroc, l’Espagne en Alerte

La concentration des investissements des majors mondiales de l’industrie hôtelière au Royaume...