Couverture

Hanane, l’incarnation de la foi

Hanane a vingt-six ans. Elle n’a qu’un seul sein. L’autre, elle l’a perdu lors d’une intervention chirurgicale qu’elle a subie, il y a deux ans. Les médecins ont été contraints de le lui enlever pour qu’elle puisse survivre. Aujourd’hui, elle mène une vie normale…ou presque. La seule chose qui puisse la gêner, c’est le regard pitoyable des autres. Peu de gens peuvent cependant deviner qu’elle manque d’un organe. Un simple regard peut pourtant la perturber.
Une gêne qu’elle «tente de surmonter progressivement». Le rembourrage qu’elle prend le soin de remodeler trouve aisément sa place dans sa poitrine. Dans le bain collectif ou à la plage, le camouflage devient moins facile, voire sans apport.
Mais, elle essaie d’éviter d’y aller. Hanane avait vingt-trois ans et quelques mois quand elle a découvert qu’elle est atteinte du cancer de sein. Elle était en troisième année de l’enseignement supérieur. Section, biologie. La maladie lui a coûté un abandon temporaire de ses études. Le temps de se rétablir physiquement, mais aussi et surtout psychologiquement. « On est toujours persuadés que de telles choses n’arrivent qu’aux autres. Pas à nous, ni à notre entourage », lance-t-elle. Et pourtant, le cancer du sein est une pathologie fortement propagée dans notre pays. «C’est une pathologie qui doit être dépistée à temps pour qu’elle soit curable», ajoute Hanane. Cette jeune fille a eu la chance de prendre connaissance relativement tôt de sa maladie.
Elle avoue pourtant « avoir laisser traîner les choses…par négligence ou par peur de découvrir ce qui peut mettre terme à sa vie». De ça, elle ne peut (voire veut) plus s’en souvenir. Elle s’attend à de jours meilleurs. Elle est convaincue que le pire fait partie de son passé et que le meilleur est réservé pour demain. Une foi exceptionnelle que lui ont procuré la peine, la maladie, la douleur et puis le rétablissement. Hanane est aujourd’hui une femme active. Elle est professeur de sciences naturelles dans un lycée privé. Elle se mariera l’été prochain. Meilleurs voeux.

Articles similaires

CouvertureEconomieUne

Investissement vert : OCP rafle la mise

Signature de 3 accords de prêt d’un total de 188 millions de...

ActualitéCouvertureUne

E-Gov et Cloud computing : le Maroc prospecte aux Etats-Unis

Une délégation marocaine de haut niveau a rencontré les géants de la...

CouverturePolitiqueUne

L’emploi, prochain focus pour le gouvernement

En attendant un bilan complet et détaillé qui sera présenté, dit-on le...

CouvertureEconomieUne

Exportations vers l’UE : la Comader hausse le ton

La Confédération marocaine appelle à la préservation de la relation commerciale au...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux