Couverture

Les fournisseurs saisissent le Cheikh

Dans une lettre adressée au fondateur du groupe Dallah Albaraka, Cheikh Salah Abdallah Kamel, en date du 10 octobre 2003, un groupement de neuf fournisseurs du Palais des Roses ont mis en relief l’ensemble des exactions commises à leur Rencontre par Azzedine Lakhouaja, tout en demandant la liquidation judiciaire de la société. Les signataires de la lettre, RMO Maroc, Sofabex, Comatrac, Intersection, Cote Bois, Simmons, First Eponge et Ahsen, ont fait état de 25 millions de DH d’arriérés dus par le Palais des Roses. S’y ajoute aussi, 20 millions de DH dus à d’autres PME travaillant sur le chantier. Le principal mis en cause dans cette situation est le docteur Azzedine Lakhouaja qui n’a pas respecté ses engagements. Pis, il en a formulé d’autres tout en veillant à négocier un ré-échelonnement des traites. Mais, après 8 mois d’attentes, grande fut notre surprise de voir les banques refuser de régler les nouvelles traites », précise le texte de la lettre adressé au président de Dallah. En plus, chaque allusion au fait d’informer le groupe de cette situation se voyait opposer une menace de non-règlement définitif des factures dues. Les signataires, se référant à la haute estime et à la réputation du groupe Albaraka, formulent le veux de voir le président Salah Abdallah Kamel intervenir en leur faveur pour éviter à une centaine de familles une situation désobligeante. Les cessations de paiement ainsi que les fermetures des structures sous-traitantes font peser un risque réel sur le devenir d’une centaine de familles.

Articles similaires

CouvertureEconomieUne

E-dirham, une première phase de test dévoilée

Le Maroc se fera accompagner dans une deuxième phase de préparatifs par...

ActualitéCouvertureUne

Contentieux étatiques : Rabat-Salé-Kenitra et Casablanca-Settat arrivent en tête

Justice. L’année 2022 a enregistré une augmentation importante du nombre des affaires...

CouverturePolitiqueUne

Interaction avec le parlement : Le gouvernement dresse le bilan

Pas moins de 140 projets de lois déposés, 580 réunions des commissions...