Maroc : Radio Mohammed VI et Médi1 toujours sur le podium

Maroc : Radio Mohammed VI et Médi1 toujours sur le podium

Depuis que le Centre interprofessionnel de mesure d’audience radio (CIRAD) est installé, les radios s’impatientent pour découvrir les résultats qu’il publie de façon trimestrielle.

A sa cinquième vague de mesure portant sur la période de janvier à mars 2013, le Cirad, qui regroupe l’ensemble des acteurs du marché (radios, annonceurs, agences conseil en communication et en achat d’espace, régies publicitaires), confie comme à l’accoutumée à l’institut Ipsos la mission de diligenter une étude d’audience de la radio au Maroc.
Les résultats de cette cinquième vague viennent conforter et consolider les chiffres des vagues précédentes. Ainsi, sans surprise, la pole position est toujours occupée par la radio Mohammed VI du Saint Coran. Cette station thématique a réussi à obtenir une part d’audience de 17,70% et garde une bonne longueur d’avance sur l’ensemble des 16 autres stations mesurées. Il faut souligner que dès la première vague, cette radio n’a pas abandonné sa première place et a toujours la cote auprès des auditeurs marocains.

Même prestation pour la radio Medi1 qui n’a pas démérité non plus. Occupant la seconde place avec une part d’audience de 13,11%, la radio du détroit maintient un bon rythme et devance ainsi Al Idaâ Al Watanya (Radio nationale) qui clôture le peloton de tête avec une moyenne de 10,23% de taux d’audience gardant ainsi remarquablement la même stabilité (10,19% lors de la quatrième vague).
Notons également les bonnes performances des radios MFM et Med Radio qui cumulent respectivement 9,92 et 6,7% de part de marché.

La cinquième vague a révélé également le progrès notable de quelques chaînes qui ont enregistré des taux d’audience avancés par rapport aux derniers résultats. Ainsi, la radio Aswat qui, lors de la première vague, ne connaissait que 1,62% de taux d’audience, a pu franchir pour la première fois le seuil des 3,07% d’audience cumulée. En revanche, si certaines radios ont su comment attirer l’audience, d’autres peinent encore à trouver la solution pour monter dans le classement. La radio Atlantic perd encore des points avec des statistiques en berne avec seulement 0,94% de part d’audience (contre 1,39% lors de la quatrième vague) et Chaîne Inter qui ferme la marche avec 0,93% de part d’audience.

L’étude a révélé par ailleurs que la durée d’écoute moyenne par auditeur était de 2h41 min par jour (du lundi au vendredi) tandis que les samedi et dimanche cette moyenne n’était que de 2h32.

Le Cirad, ce nouvel outil de référence qui vise à évaluer, qualitativement et quantitativement, l’audience de la radio au Maroc, a conduit pour cette cinquième vague 11.981 interviews entre janvier et mars avec une moyenne de 4.000 personnes par mois sur un échantillon représentatif de la population marocaine. Pour en assurer la représentativité, une grille de quotas, appliquant une stratification relativement identique de la population marocaine (dans son ensemble) sur l’échantillon sélectionné, a été établie et vérifiée quotidiennement. Ces quotas ont été définis sur la base de critères tels que l’âge, le sexe, le lieu de résidence (rural/urbain), la ville de résidence, l’activité, le revenu, le style de vie, la catégorie socioprofessionnelle, ou encore le nombre de personnes au foyer.

La prochaine vague ne tardera pas à avoir lieu. Un traitement particulier sera accordé pour le mois de Ramadan qui fera l’objet de 4.000 interviews à lui seul.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *