Millennium Challenge Corporation-Maroc : 600.000 familles ont bénéficié du Compact 1

Millennium Challenge Corporation-Maroc : 600.000 familles ont bénéficié du Compact 1

Le sourire avenant, le regard perçant, le président-directeur général de l’institution américaine Millennium Challenge Corporation (MCC), Daniel Yohannes, affiche d’emblée sa confiance pour la raison qui l’a amené au Maroc. Une raison qui n’est autre que le lancement de la clôture du programme MCA-Maroc.

En effet, en visite officielle au Maroc du 24 au 26 juin, Yohannes fera le point en compagnie du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane sur le programme Compact MCA-Maroc ainsi que l’état de son avancement.
L’heure est donc au bilan. Un bilan qui se veut positif eu égard aux réalisations faites jusqu’aujourd’hui.
«Nous sommes convaincus que les 700 millions de dollars d’investissements effectués au Royaume ont été utilisés de manière efficace, et que ces investissements bénéficieront à l’ensemble de la population marocaine» affirme le PDG du MCC.

Il a également profité de l’occasion pour exprimer sa gratitude envers les autorités publiques marocaines pour leur soutien et a précisé que sa visite de trois jours vise à s’informer sur les projets de développement qui ont été réalisés et discuter des propositions élaborées sur les cinq dernières années.
En outre, M. Yohannes s’est dit confiant quant à la situation politique et économique qui prévaut au pays, en relevant l’impératif de s’inscrire dans une approche de continuité pour garantir la réalisation des chantiers et programmes tracés.

Même son de cloche du côté de M. Benkirane qui a passé en revue les grandes lignes du bilan des réalisations des objectifs du premier pacte du millénaire qui a été lancé le 15 septembre 2008, et dont la durée s’est étalée sur 5 ans.
S’exprimant laconiquement dans ce sens, le chef de gouvernement a souligné que «les enjeux de ce programme de près de 700 millions de dollars sont de taille». Et de préciser : «Les projets réalisés ont bénéficié à 600.000 familles marocaines ciblées et amélioré substantiellement leur condition de vie».
Ce Programme, appelé «Compact 1», cible de manière prioritaire les populations vulnérables et les poches de pauvreté au Maroc.

Engagé le 15 septembre 2008, le Compact 1, d’une durée de cinq ans et géré par l’Agence du partenariat pour le progrès (APP) ainsi que les différentes instances d’exécution qui y contribuent, sera clos le 15 septembre 2013.
En se référant au propos de Benkirane,  le total des contrats signés s’est élevé à près de 5,7 milliards de dirhams (659 millions $US), soit 94% des engagements. Quant aux dépenses effectives, elles sont estimées à 4,3 milliards de dirhams (513 millions $US ).

Le Compact cible 7 secteurs clés de la vie institutionnelle, économique et sociale du Maroc en devenir.
Le budget de 6 milliards de dirhams, affecté à la réalisation des projets et de l’activité transversale programmés dans le cadre de la MCC, a concerné donc  les secteurs de l’arboriculture fruitière (340,5 millions $US), la pêche artisanale (122,5 millions $US), l’artisanat et médina de Fès (63,5 $US), les services financiers (44 millions $US), l’alphabétisation fonctionnelle et la formation professionnelle (32,8 millions $US) et le soutien à l’entreprise (15 millions $US).  

Au 13 juin 2013, le budget engagé est de 94% de l’enveloppe budgétaire affectée, alors que les décaissements réels ont atteint 74% des engagements.

Par ailleurs, le PDG de MCC ne se contentera pas de pourparlers avec les officiels marocains. Au programme de sa visite, un déplacement à Marrakech durant lequel, il visitera plusieurs projets ayant bénéficié du soutien du programme MCA, notamment dans les domaines de la formation professionnelle, de l’artisanat et de la pêche artisanale. Il sera accompagné d’une délégation marocaine importante avec à sa tête Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime.

Le séjour au Maroc de Yohannes, qui s’inscrit en aval du bilan et de l’évaluation  in situ des réalisations opérées dans le cadre du Compact 1, est l’occasion de se concerter à un haut niveau sur la perspective de conclusion d’un nouvel accord «Compact 2», auquel le Maroc est objectivement éligible.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *