Avec un taux de pénétration de plus de 71 % : Plus de 25 millions d’abonnés internet à fin 2019

Avec un taux de pénétration de plus de 71 % : Plus de 25 millions d’abonnés internet à fin 2019

Le parc fibre optique attire 112.237 abonnés alors que le nombre des abonnements se situait à 73.169 en 2018

Une évolution positive des parcs internet et téléphonie mobile en 2019. Une confirmation faite par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications dans une récente communication. Le gendarme des télécoms relève dans ce sens un accroissement de 11,43% du parc internet comptant ainsi 25,38 millions d’abonnés en 2019. Compte tenu de cette expansion, le taux de pénétration a grimpé à 71,33%. La répartition du parc internet démontre que la totalité des abonnements internet sont de type mobile, soit une proportion de 93,27%. Se référant aux données formulées par l’ANRT, le parc internet mobile s’est nettement élargi.

La situation à fin décembre fait ressortir un total de 23,68 millions d’abonnés d’internet mobile, soit une progression de 11,22% contre 2,21% en 2018. Une tendance positive a été également relevée au niveau du parc 4G qui s’est élevé sur ladite période à 15,72 millions, grimpant ainsi de 63,66% contre 40,61% une année auparavant. «L’évolution qu’a connue le parc de l’Internet mobile a eu un effet direct sur l’usage de la Data mobile dont le trafic a progressé de plus de 30% sur une année», explique l’ANRT à cet effet. A fin décembre 2019, Itissalat Al Maghrib détient 49,79% des parts de marché du parc internet mobile contre 23,12% de Medi Telecom et 27,09% du Wana Corporate. S’agissant du parc ADSL, le régulateur recense à fin 2019 un total de 1,48 million d’abonnés grimpant ainsi de 4,07% comparé à une année plus tôt.

Le parc fibre optique attire pour sa part 112.237 abonnés alors que le nombre des abonnements se situait à 73.169 en 2018. L’ANRT relève dans son analyse du secteur une hausse de 30,61% de la bande passante internet internationale. Cette derniere est estimée à 1.970 GB à fin décembre 2019. L’ANRT a également mis en avant l’évolution de la téléphonie mobile au niveau national.

A fin 2019, le parc y afférent atteint les 46,67 millions d’abonné, en hausse de 4,31%. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a atteint un pic de 131,14%. Le parc post payé continue de s’accroître de façon soutenue. La progression relevée à fin 2019 est de 20,54% contre 2,76% pour le prépayé. Itissalat Al Maghrib continue d’accaparer les parts de marché aussi bien en post ou prépayé. On relève ainsi des parts respectives de 48,37 et 42,31% contre 28,02 et 34,74% pour Medi Telecom ainsi que 23,61 et 22,95% pour Wana Corporate.

En décortiquant les usages, l’ANRT indique que l’usage voix moyen sortant mensuel par abonné mobile s’est consolidé de 3% à fin décembre 2019. Il est passé de 10 minutes par mois à 103 minutes par mois en 2019. Le régulateur observe une baisse annuelle de 5,97% pour le prépayé, soit un usage moyen de 63 minutes par mois à fin décembre 2019. Du côté du post payé, l’usage voix moyen est passé de 477 minutes par mois à fin décembre 2018 à 480 minutes par mois à fin décembre 2019. La portabilité des numéros va également crescendo. Le nombre de portages pour les numéros mobiles s’est élevé à près de 643.000 numéros, en hausse de 25,89% comparé à une année plus tôt. Le nombre de portages des numéros fixes a grimpé de 14,7% atteignant ainsi 32.000 numéros.

Notons que le parc de la téléphonie fixe a atteint en 2019 les 2,05 millions d’abonnés représentant ainsi un taux de pénétration de 5,77%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *