Big Data : Le Maroc dans la course mondiale

Big Data : Le Maroc dans la course mondiale

Le plus puissant super calculateur sur le continent lancé à Benguerir

Le Maroc voit grand pour les Data Centers. En effet, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguerir a procédé, vendredi, à l’inauguration de son nouveau Data Center abritant le plus puissant «super calculateur» d’Afrique (African Supercomputing Center). Il s’agit d’un très grand pas du Royaume dans le domaine qui permettra à l’UM6P de se mettre au service de l’écosystème numérique national afin de contribuer à garantir la souveraineté digitale du Royaume et à développer de nouveaux services numériques 100% marocains. Situé au cœur de la ville verte de Benguerir et étalé sur une superficie de 2.000 m2, ce Data Center va élever les capacités d’expérimentation scientifique et permettre ainsi une plus grande maîtrise des données massives collectées.

Avec l’African Supercomputing Center, dont la capacité s’établit à 3 millions de milliards d’opérations par seconde, les horizons de la recherche scientifique et l’innovation pour l’UM6P et pour le Maroc s’élargissent. Concrètement, de nouveaux projets innovants majeurs de modélisation peuvent éclore dans des domaines aussi vastes et variés que le génome des plantes africaines à protéger, les données satellitaires pour une meilleure valorisation et gestion des terres agricoles, ou encore les données météorologiques pour une intégration plus efficace des énergies renouvelables dans les réseaux électriques.

Développé en partenariat avec la prestigieuse université de Cambridge, ce «super calculateur» occupe le 98e rang des superordinateurs les plus puissants au monde et hisse le Maroc à la 26e place mondiale et 1ère africaine en termes de puissance de calcul, précise-t-on. La cérémonie d’inauguration de ce Centre a connu la présence du ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, du ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, du ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, et de l’ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Simon Martin CMG. Il faut préciser que ce Data Center certifié Tier III et Tier IV par l’Ultime Institute, outre le fait de proposer aux entreprises et aux organismes publics une infrastructure pour organiser, traiter, stocker et entreposer de grandes quantités de données, abrite l’African Supercomputing Center, une plateforme essentielle pour analyser d’immenses quantités de données et résoudre des calculs d’une extrême complexité.

Dans ce sens, M. Amzazi a expliqué que l’African Supercomputing Center constitue une infrastructure de pointe de nature à renforcer les liens entre le monde de la recherche et celui de l’industrie. Cette réalisation témoigne de l’effervescence innovatrice de cette université marocaine pionnière dans la recherche, a fait savoir M. Amzazi, estimant que l’Africa Supercomputing Center, doté d’un super calculateur au nom très évocateur de «Toubkal», contribuera sans aucun doute à porter cette université vers les plus hauts sommets de l’écosystème de high performance computing régional et continental.

Mutualisation

Le Data Center et l’African Super Computing Center viennent répondre à des besoins exponentiels du secteur public et privé, a souligné le ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. «Ces deux infrastructures tant attendues par l’écosystème économique seront au service aussi bien du secteur privé à travers des partenariats que du secteur public», a dit le ministre précisant que ces infrastructures de recherche et d’innovation contribueront, sans nul doute, à accompagner l’écosystème économique et lui apporter de vraies solutions aux différents défis. Dans ce contexte, M. Elalamy a mis l’accent sur la question de la mutualisation de ces infrastructures et leur mise au service des secteurs public et privé, notant que la réalisation de ces infrastructures de pointe s’inscrit en droite ligne des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, qui appelle à placer la recherche et l’innovation scientifiques au service de la promotion de la croissance économique du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *