Connectivité en Afrique : Ericsson veut tirer parti des performances du réseau de téléphonie

Connectivité en Afrique : Ericsson veut tirer parti des performances du réseau de téléphonie

L’ère du numérique ne fait que commencer ouvrant la voie vers de nouvelles opportunités dans tous les domaines confondus.

Une idée confirmée par Nicolas Blixell, Vice-président Ericsson Moyen-orient et Afrique qui explique que «les technologies émergentes ouvrent de nouvelles opportunités qui étaient inimaginables il y a quelques années à peine et changent la façon dont nous menons nos vies, tant au travail que pendant nos loisirs. La connectivité ne se limite pas aux appareils et aux voitures, elle révolutionne les secteurs industriels, des transports aux services publics, en passant par les soins de santé et la sécurité publique, ce qui change notre façon de faire des affaires».

Le déploiement du réseau en Afrique subsaharienne continue de s’étendre.  Dans cette perspective, MTN par exemple a déployé en 2019 plus de capacité et de sites supplémentaires sur son réseau 3G pour améliorer l’efficacité et améliorer l’expérience client au Rwanda.  Il estime par ailleurs que tout le monde – propriétaires de contenu, opérateurs de réseau, fournisseurs d’équipement et fabricants d’appareils – peut travailler ensemble pour créer des services attrayants et améliorer l’expérience utilisateur. Pour lui, l’amélioration des performances du réseau ouvre la voie à un contrôle sophistiqué des politiques, à la catégorisation du trafic et à la qualité de service pour répondre de manière flexible aux opportunités.

Ainsi, ces fonctionnalités peuvent être utilisées pour permettre l’accès au service spécifique à l’emplacement et pour la personnalisation des promotions. «Ensemble, les fournisseurs de services et d’applications peuvent hiérarchiser le trafic, réduisant les temps de téléchargement pour les sites Web premium sélectionnés. Les temps de chargement des pages Web peuvent être essentiels pour déterminer la qualité de l’expérience d’un utilisateur, en particulier lors de la navigation et des achats en ligne», précise-t-il ajoutant que chaque utilisateur, d’un consommateur ou d’une voiture connectée ou d’un médecin, a des besoins et des attentes différentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *