Etude IBM : Les dirigeants africains misent sur la confiance

Etude IBM : Les dirigeants africains misent  sur la confiance

«91 % des dirigeants africains sont persuadés que la sécurisation des données liées aux entreprises aide à renforcer la confiance des clients».

C’est ce que conclut IBM dans son étude biannuelle «C-Suite», menée en collaboration avec Oxford Economics. Cette enquête arrivant à sa 20ème édition cette année a interrogé pas moins de 380 cadres dont des Marocains de niveau « C » opérant dans le continent africain. L’objectif étant de définir la manière engagée par ces entités pour asseoir leur leadership sur le marché africain et ce grâce au partage de leurs données.

Les participants ont été unanimes sur l’instauration de la confiance dans les relations avec les clients. «Les grandes entreprises qui font de la confiance le leitmotiv absolu qui les guide dans la gestion et dans l’utilisation de leurs données parviennent à créer des opportunités qu’elles transforment par la suite en immenses succès», observe dans ce sens Ian Fletcher, directeur de l’IBM Institute for Business Value (IBV). Et de poursuivre que  «les entreprises d’aujourd’hui se doivent d’être en mesure de pouvoir gagner la confiance de leurs clients tout en ayant elles-mêmes confiance dans le système de gestion des données se rapportant à leurs propres processus et écosystèmes».

L’étude d’IBM a par ailleurs révélé que les dirigeants se doivent de s’assurer que les données de leurs entreprises sont capables de les aider à prendre les bonnes décisions. A cet effet, 82% des dirigeants estiment avoir une profonde confiance dans les données de leurs entreprises. En outre, 79% déclarent d’ores et déjà utiliser largement ces données pour développer de nouveaux modèles d’entreprise au moment où 85% les utilisent pour prendre des décisions éclairées quant à leur entrée au sein de nouveaux marchés. De même, 73 % des cadres de la C-suite s’attendent au développement de l’automatisation des processus décisionnels au sein de leur paysage commercial au cours des 2 à 3 prochaines années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *