Harcèlement et violences sexistes : Kaspersky lance un outil de détection de «stalkerware»

Harcèlement et violences sexistes : Kaspersky lance un outil de détection de «stalkerware»

A l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre les violences sexistes, Kaspersky annonce avoir développé un outil de détection des logiciels espions : TinyCheck, 12 mois après la création de la Coalition contre les stalkerwares.

Cet outil open-source est facile à utiliser car il s’appuie sur Raspberry Pi, une plateforme largement accessible pour le grand public. En utilisant une connexion Wi-Fi ordinaire, TinyCheck scanne le trafic sortant d’un appareil mobile et identifie les interactions avec des sources malveillantes connues, telles que les serveurs liés à des logiciels espions.

L’objectif de TinyCheck est d’aider les organisations à but non lucratif, comme les fournisseurs de services, à soutenir les victimes de violences domestiques afin de protéger ces personnes et leur vie privée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *