Huawei prêt à lancer la 5G au Maroc

Huawei prêt à lancer la 5G au Maroc

Cela a été confirmé lors de la visite de la délégation marocaine au Centre de services de Pékin

Huawei ambitionne de faire du Maroc un centre leader dans le domaine de la haute technologie et ce au service de l’ensemble du continent africain. Le géant chinois du secteur de la télécommunication déclare être prêt à travailler avec ses partenaires pour lancer le réseau 5G au Maroc. Cette ambition a été partagée par Philippe Wang, le vice-président exécutif de la région Afrique du Nord de Huawei et ce lors de la visite effectuée , lundi 20 janvier, par une délégation marocaine à l’un des centres de services «Huawei» à Pékin. L’occasion étant de s’informer des toutes dernières technologies de l’information et de la communication développées par Huawei, notamment celles inhérentes à l’utilisation du réseau 5G dans les domaines des médias, de la télédiffusion, des villes intelligentes (Smart Cities), du transport, de la santé ou encore de l’industrie. La visite de la délégation marocaine au Centre de services « Huawei » a permis au géant chinois d’évaluer sa coopération avec le Maroc.

«Nous sommes un partenaire majeur de la transformation numérique avec tous les partenaires au Maroc», peut-on relever de M. Wang. En effet, Huawei, ayant intégré le marché marocain en 1999, scelle partenariat avec les trois opérateurs télécoms ainsi qu’avec différentes universités et institutions publiques et privées. Le responsable régional de Huawei a rappelé, dans ce sens, la signature par l’entreprise des accords de coopération avec huit universités marocaines pour la formation de 12.000 étudiants en trois ans, et le lancement du programme «Seeds for the Future» (Graines du Futur) qui consiste à permettre chaque année à 10 étudiants marocains, les plus méritants dans le domaine des TIC, de bénéficier d’un séjour d’un mois de formation dans les universités chinoises et les laboratoires de Huawei Technologies dans la ville de Shenzhen, en plus d’un accord en 2018 pour créer une plate-forme numérique pour l’éducation.

De même, le groupe coopère avec plusieurs autres partenaires, dont l’Office national des chemins de fer (ONCF) auquel Huawei fournit les technologies nécessaires aux services de communication de la Ligne à grande vitesse (LGV) via le réseau GSM-R. Lors de son exposé Philippe Wang a vanté les atouts du Maroc en Chine avec un focus sur les potentialités du Royaume dans le domaine du numérique. Citons dans ce sens la stabilité politique du Royaume, son développement économique, ses infrastructures avancées son potentiel de compétences, la présence de multinationales ainsi que sa diversité culturelle et la maîtrise des langues.

Tant de facteurs qui érigent le Maroc en un hub dans le domaine numérique en Afrique. Pour asseoir davantage ce positionnement, le responsable chinois a mis l’accent sur une panoplie d’axes à développer notamment l’encouragement des investissements directs étrangers dans le secteur, l’accélération de la transformation digitale dans les domaines industriels et la promotion des opportunités d’emplois liés à ces nouvelles technologies.

A cela s’ajoute également le développement des capacités d’innovation et de compétences, la promotion des échanges et des partenariats avec les économies régionales et le développement de l’industrie des TIC et des «technologies vertes». A noter que la délégation marocaine ayant visité le Centre de services «Huawei» a participé au vol inaugural de la ligne aérienne Casablanca-Pékin opéré depuis le 16 janvier 2020 par Royal Air Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *