Internet : Une croissance de + 17% pour le parc des abonnés en 2020

Internet : Une croissance de + 17% pour  le parc des abonnés en 2020

Le trafic Data grimpe à son tour

De bons indicateurs du parc des abonnés Internet (fixe et mobile) et du trafic Data. Au terme de l’année 2020, le premier a enregistré croissance qui dépasse 17%. Comme le détaille l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), cette hausse s’estime à 29,80 millions. Ainsi, le taux de pénétration a atteint 83% comme le détaille cette structure qui précise également que l’Internet mobile a enregistré «une hausse de plus de 17%, totalisant plus de 27,74 millions d’abonnés, durant l’année écoulée». Aussi, le parc Internet mobile 4G s’est accru de plus de 30% (+4,77 millions) pour atteindre près de 20,5 millions. Et ce n’est pas tout. L’ANRT, qui informe sur la croissance des parcs et de la consommation de la Data, indique que l’évolution du secteur des télécommunications durant toute l’année 2020 a été portée par «une croissance soutenue du parc de l’internet, ainsi que la consommation de données sur les segments du fixe et du mobile».

Mieux encore, le taux de pénétration mobile a atteint 137,5% et le parc postpayé mobile a, selon la même structure, enregistré une croissance annuelle de 16,32%, s’établissant ainsi à 5,48 millions d’abonnés au lieu de 4,71 millions à fin 2019. A son tour, le parc de la téléphonie fixe s’est établi à 2,3 millions d’abonnés marquant une hausse annuelle de 14,74% et un taux de pénétration de 6,56%. Cependant, le parc de l’ADSL s’est notablement «élevé à 1,60 million à fin 2020 contre 1,47 million un an auparavant». Quant au parc FTTH (fibre optique), il a enregistré 80% sur une année en dépassant 218.000 abonnés.

En termes de trafic Data, celui-ci a, dans le segment du mobile, augmenté de « 155% durant l’année 2020 ». Dans le cadre de ce trafic, le fixe a augmenté quant à lui de 56% par rapport à 2019 et s’est accompagné par une hausse de 27,26% (par rapport à fin 2019) de la bande passante Internet internationale, qui a atteint 2 507 GB à fin 2020 comme le note l’ANRT qui communique également sur la croissance des parcs et de la consommation de la Data en 2020. Quant au trafic voix sortant du mobile, il s’est établi à 55,68 milliards de minutes et a enregistré une baisse annuelle de 1,17%, alors que le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois a atteint 99 minutes en moyenne, contre 103 minutes une année auparavant. De son côté, le trafic SMS a dépassé 2,69 milliards d’unités et a enregistré une baisse annuelle de 29,44% et le trafic voix sortant du fixe a été marqué, durant l’année 2020, par une baisse de 9,43% par rapport à 2019, impactant ainsi l’usage moyen sortant mensuel par client fixe, qui a atteint 73 minutes au lieu de 87 minutes une année auparavant.

A fin décembre 2020, le parc des «Liaisons Data Entreprises» s’est établi à 33.833 lignes enregistrant une hausse annuelle de 11,62%, le temps où le parc de noms de domaine «.ma» s’est élevé à 93.506, enregistrant une augmentation annuelle dépassant 19% par rapport à fin décembre 2019.
Concernant le parc des adresses IP, le Maroc détient, à fin décembre 2020, 11% des plages d’adresses IPv4 allouées au niveau de l’Afrique et l’Océan Indien et est le 3ème principal utilisateur des adresses IPv4 en Afrique, totalisant 12,26 millions d’adresses IPv4, précise l’ANRT, notant que 16 plages d’adresses IPv6 sont également attribuées au Maroc.
Au cours de l’année dernière, la portabilité des numéros a enregistré une croissance de 23,59% pour les numéros mobiles portés (794 560) et 20,48% pour les numéros fixes (38 443). Des performances énormes.

Une étude révèle sa mise en place dans 68% des entreprises sondées

Digitalisation : La déferlente du cloud au Maroc

Le cloud et le data analytic ont le vent en poupe au Maroc. C’est ce que révèle une étude menée par Dell Technologies, en partenariat avec l’Association des utilisateurs des systèmes d’information au Maroc (AUSIM) et BearingPoint. Les résultats de ladite étude menée au Maroc sur le thème: «Le DSI face à l’accélération du digital : entre impératifs d’urgence et nécessité d’adaptation» viennent d’être dévoilés lors d’un webinaire. Parmi les tendances technologiques notables, l’étude retient le cloud, pour lequel 68% des répondants déclarent l’avoir déjà mis en place ou être actuellement en train de procéder à sa mise en place.

En seconde position, la data analytics est l’autre technologie incontournable: 52% des personnes interrogées affirment l’avoir déjà implémenté ou être en cours d’implémentation. Priorité absolue des entreprises, la sécurité est considérée à 86% comme la première raison pour justifier l’adoption de ces nouvelles solutions, l’intégration et la performance arrivant en second plan. Réalisée auprès de plusieurs secteurs représentatifs des DSI, l’étude indique aussi que 64% des entreprises interrogées prévoient de maintenir ou augmenter leurs budgets IT.

Plus largement, 48% des sondés considèrent que les DSI sont appelées à se positionner de plus en plus comme des centres d’innovation. Autre information à retenir, 85% des DSI sondées mentionnent deux chantiers prioritaires pour maîtriser davantage les coûts : celui de la continuité d’activité et celui des outils collaboratifs, une preuve de l’adaptation des entreprises au contexte Covid mondial. Pour les initiateurs de cette étude, il s’agissait de mettre en lumière l’impact du Covid-19 sur les Directions de systèmes d’information (DSI). Dans ce sens, l’enquête offre un aperçu saisissant des conséquences de la pandémie sur plusieurs volets stratégiques : digital, organisationnel, gouvernance, etc.

Elle se fonde sur des témoignages directs et des avis d’experts. Mounir Soussi, directeur de Dell Technologies pour le Maroc et l’Afrique francophone, a déclaré: «Le Maroc a mis en place la stratégie nationale de transformation numérique Maroc Digital 2020 afin de renforcer la place du Royaume en tant que hub numérique régional et africain, tout en fixant un objectif de formation des professionnels du numérique de 30 000 professionnels IT chaque année. Cette année, cet engagement est plus pertinent que jamais. Nous sommes fermement engagés à accompagner le Maroc dans cette dynamique numérique présente dans tous les grands plans nationaux pour que la transformation digitale soit un vecteur de transformation économique et sociale». A noter qu’une synthèse des résultats de l’enquête est accessible en téléchargement sur le site de l’AUSIM ou disponible à la demande auprès des équipes de Dell Technologies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *