Kaspersky : Le Maroc et l’Algérie dans le top 5 mondial des pays avec le plus grand nombre de victimes

Kaspersky : Le Maroc et l’Algérie dans le top 5 mondial des pays avec le plus grand nombre de victimes

Rapport de Kaspersky sur les menaces mobiles en 2020

L’ensemble des appareils mobiles est vulnérable à différentes menaces. Ces menaces ne cessent de croître et ont représenté en 2020 un risque majeur pour les utilisateurs. C’est la conclusion du rapport annuel de Kaspersky sur l’état des menaces mobiles dans le monde. En 2020, les produits et technologies mobiles de Kaspersky ont détecté plus de 5,68 millions de programmes d’installation malveillants, plus de 156 000 nouveaux chevaux de Troie bancaires mobiles et plus de 20 000 nouveaux chevaux de Troie rançongiciels mobiles.

En plein contexte de pandémie mondiale, l’année 2020 a offert aux attaquants peu scrupuleux une thématique de choix à exploiter. En effet, plus les utilisateurs s’intéressent à un sujet, plus les tentatives d’arnaques et d’attaques se multiplient autour de ce sujet. Les attaquants étant particulièrement attentifs à l’actualité pour pouvoir tendre des pièges et dérober l’argent des victimes ou infecter des appareils. Dans le classement des pays les plus affectés par des menaces mobiles, l’Algérie et le Maroc occupent des places inquiétantes. Avec 31,29% d’utilisateurs concernés, l’Algérie est à la seconde place mondiale et le Maroc au quatrième rang (22,67 %). L’Iran est en tête du classement (67,78%), le Bangladesh troisième (26,18 %) et le Nigeria cinquième (22 %).

Selon une étude menée par Kaspersky et le cabinet d’étude Immersion en 2020, seuls 8 % des utilisateurs mobiles marocains affirment avoir recours à une solution antivirus sur mobile. Pourtant, plus de 7 personnes sur 10 indiquent protéger leur mobile contre une intrusion physique avec des techniques de reconnaissance façiale, de schémas de déverrouillage ou de code IN par exemple.

Cela montre notamment que la prise de conscience concernant «la menace en ligne » est moindre par rapport à «la menace physique» liée au vol de l’appareil par exemple. Autre signe que la sensibilisation au rôle de la sécurité est encore insuffisante, trois internautes sur quatre déclarent utiliser le même mot de passe pour leurs différents logiciels et applications. Par ailleurs, 18% des Marocains n’effectuent aucune mise à jour de leurs smartphones, quand 30 % indiquent ne pas savoir si ces mises à jour sont réalisées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *