Programme Al Khawarizmi : La CNRST finance 45 projets innovants

Programme Al Khawarizmi : La CNRST finance 45 projets innovants

Appui à la recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle

Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique appliquée dans le domaine de l’intelligence artificielle et ses applications sectorielles au Maroc (Programme Al Khawarizmi), le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) dévoile la liste des 45 projets retenus pour financement.
Il faut dire que ces projets couvrent des domaines variés tels que la santé, l’agriculture, industrie, science de l’éducation et la formation, Big Data ou encore la justice. Pour ce dernier par exemple, la Faculté des Sciences de Rabat propose le projet de l’élaboration d’un système numérique robuste et intelligent dans le domaine de la justice porté par Mustapha Esghir.

Parmi les projets les plus innovants dans le domaine du tourisme, on note le projet «Smart Medina : Intelligence artificielle et Big Data au service de l’ancienne médina de Fès patrimoine mondial», porté par Haddouch Khalid, de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Fès. Il y a également lieu de citer dans le domaine de l’agriculture, le projet de réalisation du «Premier robot intelligent 100% marocain» de Mousannif Hajar relevant de la Faculté des Sciences Semlalia.

Notons que le programme Al-Khawarizmi a été initié en mai 2019, à travers un appel à projets de recherche appliquée dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) et ses applications, avec une enveloppe budgétaire de 50 millions de dirhams. Il a été lancé par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MENFPESRS), en partenariat avec le ministère de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique (MICEVN), l’Agence de développement du digital (ADD) et le Centre national pour la recherche scientifique et technique. Dans ce cadre, 251 projets ont été soumis au CNRST. Après une 1ère phase d’évaluation scientifique et de classement faite par les experts du CNRST, les 60 premiers projets ont été sélectionnés pour passer à la phase d’évaluation sectorielle.

Ces projets ont été soumis à l’avis des départements gouvernementaux en charge des secteurs d’application concernés pour l’appréciation de leur opportunité ainsi que leurs secteurs et domaines respectifs. «Après cette seconde évaluation «sectorielle» et classement des projets et tenant compte des deux notes de l’évaluation scientifique et sectorielle, le Comité de pilotage a retenu 45 projets pour un financement», explique la CNRST.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *