Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à trois de prison dont un an ferme

Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à trois de prison dont un an ferme

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable de corruption et de trafic d’influence lundi par le tribunal correctionnel de Paris.

Il a été condamné à trois ans de prison, dont un an ferme. Il est également le deuxième ex-chef d’Etat à être sanctionné par la justice, après Jacques Chirac, condamné en décembre 2011 à deux ans de prison dans le dossier des emplois fictifs de la ville de Paris. Nicolas Sarkozy est accusé d’avoir voulu obtenir des informations sur une procédure judiciaire le concernant, par l’entremise de son avocat Thierry Herzog, auprès de l’ex-haut magistrat Gilbert Azibert, en échange d’un coup de pouce pour un poste à Monaco.

Les faits remontent au début de l’année 2014. Gilbert Azibert et Thierry Herzog ont également été condamnés à trois ans de prison, dont un an ferme. Dénonçant un «pacte de corruption», le parquet s’est appuyé sur des échanges téléphoniques entre l’ancien chef d’État et son avocat, Thierry Herzog, par le biais d’une ligne téléphonique enregistrée au nom de Paul Bismuth.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *