MondeUne

France : Deux lieux de prière fermés pour « apologie du terrorisme »

© D.R

Les autorités françaises ont ordonné la fermeture de deux salles de prière en banlieue parisienne pour des « prêches radicaux » et « apologie du terrorisme », a-t-on indiqué de sources concordantes.

La fermeture de ces salles à Sartrouville (nord-ouest de Paris) et à Fontenay-aux-Roses (sud-ouest), a été décidée par arrêté préfectoral. Elle devrait durer jusqu’à la fin de l’état d’urgence. Instauré à la suite des attentats du 13 novembre 2015 et prolongé à six reprises, celui-ci doit prendre fin au 1er novembre.

A Sartrouville, la petite mosquée des Indes est pointée du doigt comme « un lieu de référence influent de la mouvance salafiste, représentant par les propos qui y sont tenus, par sa fréquentation et par son influence au sein de la communauté musulmane locale, une menace grave pour la sécurité et l’ordre publics ».

Quant à la mosquée du quartier du Paradis à Fontenay-aux-Roses, elle a été épinglée pour « apologie de terrorisme », les autorités reprochant à ce lieu de culte d’avoir laissé se tenir en son sein, les 8 et 15 septembre derniers, des propos « constituant une provocation à la haine ou à la violence ».

Dans le cadre de l’état d’urgence, 17 autres lieux de culte musulmans ont fait l’objet de fermetures administratives, et neuf étaient toujours fermés fin septembre.

Articles similaires

ActualitéUne

Séance plénière lundi consacrée aux réponses du Chef du gouvernement relatives à la politique générale devant les députés

La Chambre des représentants tiendra, lundi à 15h, une séance plénière consacrée...

ActualitéUne

Réforme de l’architecture financière internationale : Fouzi Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances,...

ActualitéUne

Avec un investissement de 400 MDH, SOMAS lance la 4 ème cavité de stockage GPL à Mohammedia

SOMAS spécialisée dans le stockage stratégique du GPL a inauguré le 12...

UneVidéos

Vidéo. Le groupe français Accor déterminé à « intensifier sa présence et ses investissements » au Maroc

Le Président-Directeur général du groupe hôtelier français Accor, Sébastien Bazin, a exprimé...