Monde

Histoire d’une capture mystérieuse

© D.R

En passant en revue les événements de l’année 2003, les Arabes du monde entier se rappelleront certainement de deux images qui resteront gravées dans leur mémoire. Il s’agit de la chute de Bagdad, le 9 avril 2003 et de la capture de Saddam Hussein, le 13 décembre de la même année. Deux évènements aussi mystérieux l’un que l’autre. Ainsi, si la chute de Bagdad a surpris le monde entier par la facilité avec laquelle les forces américaines ont pris la capitale irakienne suite à la disparition soudaine de toute la coupole dirigeante de l’ancien régime, la capture de Saddam demeurera aussi très énigmatique. Nul ne saura jamais ce qui s’est réellement passé dans les coulisses avant que l’administration américaine en Irak exhibât l’ex-président irakien comme un trophée de compétition devant les caméras des journalistes du monde entier venus couvrir une capture annoncée. Depuis, plusieurs versions sont étalées sur les colonnes de la presse sur l’arrestation du désormais prisonnier de guerre des « forces de la coalition ». Pour certains, il aura été capturé par les forces américaines suite à des informations données par certains de ses proches collaborateurs qui auraient cédé lors de leurs interrogatoires par les agents de la CIA qui centralisent toutes les opérations de recherche des anciens dirigeants irakiens. Pour d’autres, Saddam Hussein aurait été arrêté par les Kurdes plusieurs mois auparavant. Ceux-ci, auraient maintenu son arrestation secrète afin de pouvoir négocier avec les forces américaines le soutien de Washington à leur revendication de la création d’une autonomie élargie dans le cadre d’un Etat fédéral irakien. Les Kurdes auraient ainsi attendu à ce que l’administration américaine soit dans une position de faiblesse avec la baisse de la popularité du président Georges Bush, avant d’offrir une buée de secours à savoir la capture de Saddam Hussein. La troisième version est celle de la thèse des « complotistes » qui affirment que Saddam aurait été détenu le jour de la chute de Bagdad et que son arrestation aurait été maintenue secrèté par les services secrets américains. Ceux qui défendent cette version avancent deux explications possibles à ce maintien en secret de la capture de Saddam. La première serait due à la nécessité pour les Américains de négocier avec l’ex-président irakien son silence sur les secrets de ses relations avec l’administration américaine pendant la guerre qu’il a menée contre le régime iranien. L’autre explication prétend que washingtonia aurait préféré garder l’arrestation de Saddam en secret afin de l’exploiter politiquement à l’approche des élections présidentielles aux Etats-Unis, ce qui augmenterait les chances de Georges W. Bush d’être réélu pour un deuxième mandat. Ces trois thèses qui ont tenté d’expliquer la mystérieuse arrestation de Saddam Hussein viennent d’être rejointes par une quatrième. Il s’agit de la plus simple explication et la plus plausible aussi. Selon ses auteurs, l’ex-président irakien aurait tout simplement été capturé par certains de ces collaborateurs qui avaient assuré son évasion et qui auraient attendu le moment opportun pour l’offrir aux Américains en contre-partie de la récompense alléchante de 25 millions de dollars offerts par Washington pour la tête de l’ex-chef d’Etat irakien. Ainsi, Saddam Hussein aurait été maintenu en captivité à son insu puisqu’il croyait être protégé par les siens qui n’étaient en réalité que ses geôliers et qui agissaient en chasseurs de primes. Quinze jours avant de le remettre entre les mains des forces américaines, ces derniers auraient commencé à droguer l’ex-président Saddam Hussein et avaient mis fin à ses contacts avec l’extérieur. Ce qui explique d’ailleurs le fait que sa fille, Raghd ait affirmé que son père avait cessé de la contacter deux semaines avant l’annonce de sa capture. Elle sera aussi la première à dire que son père paraissait être drogué lors du tournage de la fameuse séquence diffusée par l’armée américaine pour annoncer sa capture. Aujourd’hui, une photo publiée par le site military.com vient conforter cette thèse. Prise au moment où les soldats américains sortaient Saddam Hussein de sa prétendue cachette, la photo montre que l’ex-président américain était inconscient ce qui consolide la thèse de la drogue. Ces quatre scénarios différents seront certainement suivis par d’autres versions de la même histoire et nul ne pourra prétendre connaître la vérité absolue sur cette affaire qui rejoindra la liste des grandes énigmes de l’Histoire.

Articles similaires

MondeUne

L’Agence Bayt Mal Al Qods remet des équipements à l’hôpital « Le Croissant Rouge » à Al Qods

Dans le cadre de l’opération humanitaire ordonnée par Sa Majesté le Roi...

MondeUne

La France mène la course à fin septembre

La répartition des IDE par secteur laisse apparaître une prédominance des activités...

ActualitéMondeUne

M. Akhannouch participe à Bruxelles au Forum « Global Gateway »

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, accompagné du ministre des Affaires étrangères,...

MondePolitiqueUne

Aziz Akhannouch s’entretient à Bruxelles avec la Présidente de la Commission européenne

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, s’est entretenu, mardi à Bruxelles, avec...