MondeUne

La France mène la course à fin septembre

© D.R

La répartition des IDE par secteur laisse apparaître une prédominance des activités immobilières. Les investissements injectés dans ce sens se sont élevés autour de 4,33 milliards DH aux neuf premiers mois de l’année 2023 contre 5,46 milliards DH en 2022.

Les investisseurs américains ne sont plus visibles sur la cartographie des investissements directs étrangers au Maroc. C’est du moins ce que l’on peut constater des dernières données actualisées de l’Office des changes. Après avoir mené la course des IDE en 2022, les investisseurs américains arrivent aujourd’hui en queue de peloton. On relève ainsi un flux négatif de 631 millions DH contre des investissements de près de 7,5 milliards DH injectés en 2022. Ils ont ainsi cédé leur place aux investisseurs français qui reviennent désormais à la tête du podium. Dans l’ensemble, les investissements directs étrangers ont généré au titre des neuf premiers mois de l’année 2023 des recettes de l’ordre de 23,5 milliards DH au moment où les dépenses ont augmenté de 21,8% sur ladite période. De ce fait, le flux net de ces IDE est revenu à 11,2 milliards DH contre 20,16 milliards DH une année plus tôt marquant un repli de 44,4%. De ce flux, les investisseurs français contribuent à hauteur de 4,5 milliards DH contre 3,25 milliards DH en 2022. La deuxième place est occupée par le Luxembourg. Leur flux net s’est établi à 1,31 milliard DH à fin septembre contre 477 millions DH en 2022. Avec un flux de 1,06 milliard DH, les IDE britanniques ont préservé leur troisième place au troisième trimestre de l’année 2023. L’Office des changes relève par ailleurs des flux de 1,05 milliard DH des IDE en provenance des Emirats Arabes Unis, en baisse par rapport au volume atteint en 2022 (2,53 milliards DH). Les données provisoires jusque-là disponibles démontrent par ailleurs un léger redressement des IDE en provenance d’Espagne. Ils sont ainsi passés de 705 millions DH en 2022 à 986 millions DH à fin septembre 2023. L’Allemagne arrive en sixième position avec un flux de 821 millions DH alors qu’il se situait autour de 396 millions DH en 2022. Les IDE en provenance des Pays-Bas se sont pour leur part établis autour de 515 millions DH contre 1,5 milliard DH en 2022.

Ceux de l’Italie ont vu leur flux légèrement se redresser passant de 224 millions DH en 2022 à 482 millions DH au troisième trimestre 2023. Le flux des IDE en provenance de la Chine est resté relativement stable comparé à 2022. Il s’est situé autour de 415 millions DH au titre des neuf premiers mois de l’année 2023 contre 523 millions DH en 2022. Le flux des IDE en provenance d’Irlande s’est situé au troisième trimestre 2023 à 295 millions DH contre 617 millions DH en 2022, devançant ainsi le Canada (211 millions DH), la Belgique (175 millions DH), le Pakistan (167 millions DH) et l’Inde (151 millions DH). La répartition des IDE par secteur laisse apparaître une prédominance des activités immobilières. Les investissements injectés dans ce sens se sont élevés autour de 4,33 milliards DH aux neuf premiers mois de l’année 2023 contre 5,46 milliards DH en 2022. Les activités financières et d’assurance arrivent en deuxième position. Le flux d’IDE réalisé est de 1,46 milliard. On note dans ce sens des investissements de l’ordre de 1,5 milliard DH relatifs aux activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraites t 20 millions DH portant sur les activités auxiliaires de services financiers et d’assurances contre un flux négatif de 98 millions DH en assurance. Les IDE injectés dans les transports et entreposage ont atteint aux neuf premiers mois de l’année 2023 les 1,31 milliard DH contre 2,43 milliards DH en 2022. Le flux des IDE réalisés dans le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche ressort aux neuf premiers mois de l’année autour de 344 millions DH contre 903 millions DH au niveau des industries extractives et 299 millions DH dans le secteur de la construction. On relève par ailleurs des flux négatifs, notamment dans l’hébergement et restauration (-269 millions DH), les industries manufacturières (-38 millions DH) et dans l’eau, l’assainissement, la gestion des déchets et la dépollution (-48 millions DH).

Articles similaires

PolitiqueUne

Bilan du mi-mandat: une séance commune le 17 avril au parlement

Le parlement tiendra une séance commune le mercredi 17 avril prochain pour...

PolitiqueUne

Réélection de Rachid Talbi Alami à la tête de la Chambre des représentants

Rachid Talbi Alami, du Rassemblement national des indépendants (RNI), a été réélu,...

ActualitéUne

L’administration de la prison locale Khouribga dément les allégations d’intoxication alimentaire de 90 détenus

L’administration de la prison locale Khouribga 2 a démenti vendredi les allégations...

ActualitéUne

Chambre des Conseillers : La deuxième session de l’année législative 2023-2024 déclarée ouverte

La Chambre des conseillers a ouvert, vendredi, les travaux de sa deuxième...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus