Laâyoune: La participation féminine à la diplomatie parallèle fait sa promotion

Laâyoune: La participation féminine à la diplomatie parallèle fait sa promotion

La ville de Laâyoune a abrité du vendredi au dimanche la quatrième édition du colloque international sur la participation des femmes à la diplomatie parallèle, et qui a connu la participation d’activistes issus des trois régions du sud du Royaume et de plusieurs pays.

Cette rencontre, tenue sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est initiée par l’association Perle du Sahara en collaboration avec les conseils élus, la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et l’Agence pour la promotion économique et sociale des provinces du sud du Royaume.

Tout au long de trois jours, cet événement a regroupé un nombre de femmes actrices de changement dans de nombreux pays dont l’Italie, la Grande-Bretagne, la France, l’Espagne, la Suède, le Canada, le Sénégal, le Mali, la Mauritanie, le Gabon, la Palestine et la Turquie pour échanger les idées, apprendre et s’inspirer mutuellement, et pour promouvoir une meilleure participation féminine dans la vie politique et à la diplomatie parallèle.

D’après Mkamltou Kamal, la présidente de l’association organisatrice, le colloque est une occasion de faire connaître aux différents participants l’histoire du Maroc, par le biais d’un riche programme culturel en marge de cet événement. Et également pour informer les participantes sur les efforts déployés par le Maroc pour mettre fin au conflit du Sahara, avec notamment le lancement en 2007 du projet d’autonomie afin de parvenir à une solution politique, définitive et mutuellement acceptée au conflit artificiel autour du Sahara, alors que les séparatistes du Polisario et leurs parrains algériens cherchent à faire avorter ce plan.

Et d’ajouter que cette rencontre a été aussi une occasion pour le dialogue et pour la réflexion collective, ainsi qu’un espace d’échange à travers des travaux d’ateliers portant sur les expériences réussies à l’échelon local et régional. Les débats ont notamment porté sur «La participation de la femme à l’action politique et son rôle dans la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et de la régionalisation avancée», «Le rôle des députées dans la défense de l’unité nationale» et «Le rôle des associations dans la dynamisation de la diplomatie parallèle».

Ce colloque a aussi mis sous les feux des projecteurs l’expérience de la femme marocaine sahraouie dans la gestion de la chose locale et sa contribution au quotidien dans l’amélioration des conditions de vie de la population, comme c’est le cas du conseil municipal de Laâyoune où siègent cinq femmes, ainsi que l’échange des expériences avec les femmes issues des provinces du Sud membres des deux Chambres du Parlement marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *