Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l’Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l’Afrique

Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l’Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l’Afrique

Ce sont 150 milliards de dollars à consacrer pour les pays en développement afin de lutter contre la crise médicale et économique, d’empêcher une deuxième vague de la maladie de réapparaître dans les pays qui émergent de la première vague.

Le montant est fixé par un « Appel à l’Action » qui vient d’être adressé aux leaders mondiaux au G20. Une telle démarche implique, selon le même document, « la suppression des intérêts sur les dettes des nations les plus pauvres, dont 44 milliards de dollars dûs cette année par l’Afrique ».

Dans le même appel, il est également proposé que le FMI émette des ressources supplémentaires de 500 à 600 milliards de dollars sous forme de droits de tirage spéciaux.

Comme son non l’indique, ce document se veut, selon les initiateurs, « d’agir vite pour se donner les moyens à la hauteur du combat contre le Covid-19 ». Cet Appel, initié par l’ex-premier ministre britannique, Gordon Brown, est signé par 165 chefs de gouvernement, actuels et précédents.

Le même document appelle également au G20 de prendre en considération les financements nécessaires au combat auquel fait face les nations du monde. Il s’agit de 8 milliards de dollars pour accélérer les efforts mondiaux en matière de recherche de vaccins, de traitements et de remèdes. Il est également question, selon la même source, de consacrer 35 milliards de dollars pour soutenir les systèmes de santé, allant des ventilateurs aux kits de test et aux équipements de protection pour les professionnels de la santé.

Voici l’appel à l’action lancé par des leaders mondiaux au G20:

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *