Surpression des examens du bac : Pas de décision prise, mais le ministère travaille sur plusieurs scénarios

Surpression des examens du bac : Pas de décision prise, mais le ministère travaille sur plusieurs scénarios

Une première en France. Il n y aura pas d’épreuve finale du Bac. Les élèves seront évalués à travers le contrôle continu c’est-à-dire les notes qu’ils ont obtenues tout au long de l’année scolaire.

L’annonce a été faite ce vendredi matin par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Cette mesure exceptionnelle était pressentie compte tenue de la pandémie du coronavirus. M. Blanquer dit s’être appuyé sur les critères suivants pour prendre sa décision : « Ne pas léser les élèves » ; Garantir la qualité et l’équité du diplôme du baccalauréat (…) afin qu’il soit un véritable baccalauréat » et enfin « s’assurer qu’il y ait le maximum de semaines de cours, notamment au mois de juin ».

S’y ajoutent également les critères sanitaires, ceux de la sécurité ; et logistiques, ceux de mesures réalisables sur le terrain. A noter que l’examen du brevet des collèges est lui aussi concerné. Au Maroc, aucune décision n’a été prise à ce jour. Cela dit, le ministère de l’éducation nationale travaille actuellement sur différents scénarios possibles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *