100 jours, 100 villes : Le RNI dresse un bilan d’étape

100 jours, 100 villes :  Le RNI dresse  un bilan d’étape

Pas moins de 58 villes déjà visitées avec la participation de 29.240 personnes

Les membres du parti ont constaté que les trois thématiques liées à l’emploi, l’éducation et la santé revenaient à chaque fois. «Ce sont d’ailleurs les trois thématiques développées par la feuille de route du parti, «Massar Tiqaa».

L’heure est au bilan pour l’initiative 100 jours, 100 villes du RNI. La direction du Rassemblement national des indépendants a préféré faire un bilan provisoire à mi-chemin, lors d’une conférence de presse à Casablanca avec la participation de plusieurs membres du bureau politique. Mohamed Boussaid, Mustapha Baitass et Rachid Talbi Alami ont ainsi fait le déplacement pour prendre part à la présentation des premiers résultats de l’initiative. Prenant la parole, Mohamed Boussaid, qui assure également le pilotage du programme au niveau national, a annoncé les premiers résultats, jugés satisfaisants par la direction.

«Nous avons constaté un fort engouement de la part des citoyens dans chaque ville visitée par le parti qui n’ont pas hésité à faire des constats et des propositions», a-t-il affirmé ajoutant que les membres du parti ont constaté que les trois thématiques liées à l’emploi, l’éducation et la santé revenaient à chaque fois. «Ce sont d’ailleurs les trois thématiques développées par la feuille de route du parti, «Massar Tiqaa» (voie de la confiance)», a-t-il tenu à préciser. Il faut dire qu’un long chemin a été parcouru depuis le lancement de l’initiative 100 jours, 100 villes.

Démarré à Demnat le 2 novembre 2019, le programme doit prendre fin le 15 juin prochain à Ait Melloul. En attendant la cérémonie de clôture qui connaîtra la participation du président du RNI, Aziz Akhannouch, la direction a déjà sillonné une cinquantaine de villes à travers le pays. A chaque fois, au moins deux membres du bureau politique allaient à la rencontre des citoyens pour sonder leurs attentes et recueillir leurs doléances et propositions. «Nous avons opté pour cette démarche participative car nous savons que l’amélioration du quotidien dans les villes et surtout l’élaboration des projets et programmes de développement ne peuvent se faire qu’à travers l’implication des citoyens», a expliqué le membre du bureau politique.

Concrètement, les responsables ont veillé dans chaque meeting à ce que la part du lion soit consacrée aux citoyens. Dans les tables rondes organisées, les deux tiers des participants étaient des citoyens lambda alors que le nombre des militants du RNI ne dépassait pas un tiers. Plus concrètement encore, la direction a classé les villes visitées selon six segments, à savoir l’excentricité, la précarité, les difficultés économiques, les bourgs agricoles, les villes dynamiques et les grandes villes. «Au total, nous avons enregistré la participation de 29.240 personnes dans les différentes escales du programme sachant que nous ciblons à la fin de l’initiative la participation de 50.000 personnes», a poursuivi Mohamed Boussaid.

Et de conclure : «Les conclusions que nous allons réunir à la fin du programme 100 jours, 100 villes vont déterminer l’offre politique du RNI en faveur des citoyens et du pays. Dans ce sens, un livret sera édité pour présenter toutes les conclusions ainsi que l’offre politique du parti». Rendez-vous donc est déjà donné pour le 15 juin prochain afin de découvrir la nouvelle offre politique du parti de la colombe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *