Politique

Benkirane lors de la présentation du programme électoral de son parti: La préservation des alliances érigée en défi

La vision prospective du chef de gouvernement, à l’issue de la présentation mardi à Rabat du programme national de son parti consacré aux élections des conseils des collectivités territoriales, dénote davantage une confiance en la victoire de son parti aux prochaines échéances.

«A l’approche de toute échéance, on participe en toute naïveté!», a enchaîné le SG du PJD aux propos spontanés mêlés au sens de l’humour. Cette assurance, Abdel-Ilah Benkiran l’a affichée sans omettre la référence islamiste de son parti. «Nous nous en remettons au bon Dieu qui nous vient en aide», a ajouté le numéro un du parti.
Outre l’aide divine, M. Benkirane a pris appui dans la volonté citoyenne.

Ksar El Kébir et Errachidia en exemples

«Les Marocains désirent vivement contribuer à la réforme», s’est-il félicité en conduisant l’exemple des habitants de la ville de Ksar El Kébir qui s’expriment sur la volonté de déployer des fonds personnels pour avoir une belle ville. Dans ce sens, Idriss Azami Al Idrissi a précisé que «la perception fiscale à Ksar El Kébir a atteint le taux de 80%». Le ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances chargé du budget, qui a également conduit l’exemple de la commune d’Errachidia, a estimé que «la taxe locale est essentielle pour le financement de la commune».

70% c’est déjà pas mal

Quant aux taux de candidatures de 70%, voire 80%, ils sont «infondés», selon M. Benkirane. «Si nous atteignons 70%, c’est formidable !», a-t-il enchaîné en précisant que 20.000 candidats seront présentés par le PJD aux élections.

Et les femmes ?

En ce qui concerne la participation féminine, la démarche du parti est considérée pionnière. «Le PJD a pris l’initiative de programmer une liste additionnelle en 2003», a avancé Abdellah Bouanou. «En 2015, nous avons proposé l’addition de deux femmes pour chaque commune», a ajouté le président du groupe parlementaire du PJD.
A ce propos, le chef de gouvernement a rappelé que les femmes seront représentées à raison du tiers dans les conseils de communes.
«Par contre est-ce que les femmes représentant les partis sont qualifiées en action politique ?», s’est-il interrogé en estimant que ce qui importe c’est que la femme soit bien préparée à la gestion de la chose locale.

Un programme muni de «sérieux»  

Le programme électoral national du parti de la lampe s’articule d’abord autour de la mise en œuvre de la régionalisation avancée et l’ancrage de la gestion libre, voire efficace des collectivités territoriales. Ensuite, ledit programme se base sur une bonne mobilisation et une gestion optimisée des ressources humaines et financières de ces collectivités. Puis, le PJD continue à veiller au développement des services de proximité. Enfin, le parti œuvre au développement intégré du monde rural et des villes durables. Le tout ayant été concocté en 205 procédés.

Pour rappel, le PJD s’est penché sur ce programme depuis le 12 avril. Et ce sont 5 comités qui ont fédéré leurs efforts pour livrer une version finale le 11 juillet.

Articles similaires

PolitiqueUne

SM le Roi reçoit aujourd’hui le Président du gouvernement espagnol : Le communiqué du Cabinet royal

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, ce...

Politique

Chambre des représentants : Des parlementaires en visite de travail au Royaume-Uni

Une délégation de la Chambre des représentants a entamé, lundi, une visite...

PolitiqueUne

RNI : Le conseil national amorce une nouvelle étape d’action

Bilan du mi-mandat, réalisations gouvernementales, cohésion de la majorité parlementaire…

CouverturePolitiqueUne

L’emploi, prochain focus pour le gouvernement

En attendant un bilan complet et détaillé qui sera présenté, dit-on le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux