Politique

Chabat menace de traîner le MP en justice

Le torchon brûle entre l’Istiqlal (PI) et le Mouvement populaire (MP). Quelques heures après la diffusion d’un communiqué du MP dénonçant des propos supposés de Hamid Chabat contre la direction du parti de l’épi, le PI s’est fendu à son tour d’un communiqué relatant une version totalement différente.

Dans ce sens, le secrétaire général a réfuté toutes les accusations du MP à son encontre. Les Harakis l’avaient, en effet, accusé de diffamation contre le coordinateur général du Mouvement populaire, Mohamed Ouzzine. De même, Hamid Chabat ne semble pas avoir apprécié la teneur de la réaction du MP. Son parti a manifesté son indignation face aux termes utilisés par le communiqué du MP.

«Le parti de l’Istiqlal tient à préciser que l’intervention de son secrétaire général dans la ville d’Azrou n’a mentionné aucun nom d’un dirigeant politique, se limitant à critiquer la mauvaise gestion gouvernementale. Le parti défie quiconque capable de prouver le contraire», déclare la direction du PI. Et de poursuivre : «Les auteurs du communiqué du MP se sont basés sur des données véhiculées par des portails électroniques d’informations sans revenir à la vidéo disponible sur le Web de l’intervention du secrétaire général de l’Istiqlal».

Les Istiqlaliens trouvent que le communiqué du parti de l’épi contenait des accusations et des insultes réprimées par la loi à l’encontre du numéro un du parti de la balance. «Le secrétaire général et le parti ont le droit de recourir à la justice», ajoute la même source. De leur côté, les responsables du Mouvement populaire avaient également laissé entendre un recours à la justice contre Hamid Chabat. Reste à savoir si les deux formations politiques vont aller jusqu’au bout de leurs menaces. En tout cas la tension reste à son comble entre les deux partis.

Pour leur part, les responsables du parti de l’épi ont leur propre version des choses accusant Chabat de s’en prendre directement à l’ancien ministre de la jeunesse et des sports. «Le Mouvement populaire vient d’être la cible d’attaques et de diffamation caractérisées en la personne de son membre du bureau politique Mohamed Ouzzine de la part du dénommé Hamid Chabat en sa qualité de secrétaire général du parti de l’Istiqlal lors d’une sortie préélectorale dans la région d’Ifrane», pouvait-on lire dans le communiqué du MP.

«Au regard des accusations infondées et de la diffamation caractérisée dont a fait l’objet Mohamed Ouzzine, le parti du Mouvement populaire se réserve le droit de recourir à tous les moyens légaux en vigueur afin de laver son honneur et celui de tous ses militants», avait ajouté la même source. Cet incident entre les deux partis n’est pas un cas isolé. Il y a quelques mois, le SG de l’Istiqlal avait été accusé de critiquer au cours d’un meeting à Imouzzer le secrétaire général du MP, Mohand Laenser. Ce dernier s’est senti attaqué dans son propre fief électoral. D’ailleurs, les Harakis avaient à l’époque accusé Chabat de mener une campagne électorale avant la lettre.

Articles similaires

PolitiqueUne

SM le Roi reçoit aujourd’hui le Président du gouvernement espagnol : Le communiqué du Cabinet royal

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, ce...

Politique

Chambre des représentants : Des parlementaires en visite de travail au Royaume-Uni

Une délégation de la Chambre des représentants a entamé, lundi, une visite...

PolitiqueUne

RNI : Le conseil national amorce une nouvelle étape d’action

Bilan du mi-mandat, réalisations gouvernementales, cohésion de la majorité parlementaire…

CouverturePolitiqueUne

L’emploi, prochain focus pour le gouvernement

En attendant un bilan complet et détaillé qui sera présenté, dit-on le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux