Congrès national du RNI : Pari réussi

Congrès national du RNI : Pari réussi

Le parti réunit 2.300 congressistes en visioconférence et proroge le mandat de sa direction

C’est une première. Le Rassemblement national des indépendants devient le premier parti marocain à tenir un congrès national en mode visioconférence. La pari est donc réussi pour la formation de la colombe qui a réuni pas moins de 2.300 congressistes pour l’événement.

Ces derniers ont voté selon les procédures mises en place dans le strict respect des mesures sanitaires. Dans le détail, les congressistes ont voté à la majorité écrasante un amendement de l’alinéa 2 de l’article 33 des statuts du parti, portant élargissement des attributions du congrès national. Ils ont de ce fait autorisé la mise en oeuvre de cet amendement pour la prorogation du mandat de toutes les instances exécutives du parti que ce soit à l’échelle nationale ou régionale à compter de la date du début de la prorogation et jusqu’à une période ne dépassant pas les six mois après la tenue des prochaines élections. Il faut préciser que le congrès a été marqué par la présentation par le président Aziz Akhannouch du bilan des quatre dernières années. Une période marquée surtout par une profonde restructuration et la création de plusieurs organisations parallèles ainsi que des instances professionnelles.

Il a été question en outre, au cours de ces quatre dernières années, du lancement de plusieurs initiatives visant l’ouverture du parti sur les citoyens et ses bases, notamment la campagne «100 jours, 100 villes». Aussi, la direction avait décidé de tenir des réunions du bureau politique dans toutes les régions du Royaume, en plus de la 13e région consacrée aux Marocains du monde. Sur le plan législatif, le numéro un du parti a fait savoir que les élus du RNI sont mobilisés pour réussir le chantier de l’élargissement de la couverture sociale pour toucher l’ensemble des citoyens et dont le coup d’envoi a été donné par le Souverain. Les parlementaires rnistes sont également mobilisés pour participer à la relance économique voulue par SM le Roi, à travers la promotion des propositions constructives contenues dans le rapport «L’après-coronavirus», qui reflète les attentes des citoyens pour la phase post-pandémie.

Sur le plan politique, le président du parti a salué le consensus trouvé par les partis politiques concernant les listes régionales à la place de la liste nationale pour garantir une meilleure représentativité des femmes et des jeunes ainsi que l’accord des forces politiques pour l’organisation des échéances prochaines au cours d’une seule journée. Par ailleurs, le parti a condamné les agissements des séparatistes au niveau du poste frontalier de Guergarat, visant à camoufler leurs défaites. La direction du parti a par la même occasion salué la dernière résolution du Conseil de sécurité. Sur le plan diplomatique, le parti s’est félicité des récents acquis du Maroc à travers la décision de plusieurs pays frères et amis d’ouvrir des représentations consulaires dans les villes de Laâyoune et Dakhla. Les congressistes ont particulièrement salué l’ouverture par les Émirats Arabes Unis d’un consulat à Laâyoune.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *