Conseil de gouvernement : Présentation du programme national de modernisation de l’état civil

Conseil de gouvernement : Présentation du programme  national de modernisation de l’état civil

Le Conseil de Gouvernement, réuni jeudi par vidéoconférence, a suivi une présentation sur le programme national de modernisation de l’état civil.

La présentation concerne le programme national de modernisation de l’état civil à travers l’adoption des nouvelles technologies de l’information et de la communication en matière de gestion de cette institution. Il s’agit également de simplifier les procédures conformément aux textes législatifs portant sur la simplification des démarches et des procédures administratives, la modernisation des structures de l’état civil, l’augmentation de son efficacité, l’amélioration de la gestion de ses ressources humaines et la réduction du coût des services rendus aux citoyens, ajoute la même source.

Le but de ce programme est de revaloriser ce secteur en réalisant plusieurs objectifs stratégiques et pratiques, à savoir la création d’une base de données nationale fiable de l’état civil et sa mise à disposition au profit des administrations et des institutions sociales pour renforcer leurs capacités et améliorer la qualité des services rendus aux citoyens, ainsi que la mise en place d’un registre national de l’état civil comme outil essentiel dans la planification et le développement des politiques publiques.

Ces objectifs consistent également en la mise à niveau du service de l’état civil, le développement, le rapprochement et l’amélioration des différents services rendus aux citoyens, la simplification des démarches administratives, ainsi que la sécurisation et la conservation des données de l’état civil conformément aux normes en vigueur. Il est question également de fournir des données précises et en temps réel qui servent de base à tous les programmes d’aménagement, à travers un système d’information central intégré qui définit les conditions et procédures de gestion électronique de l’enregistrement de la mise à jour des faits de l’état civil et assure la qualité des services associés.

Il s’agit aussi de prévoir des règles spéciales pour assurer la sécurité des échanges numériques des données avec les services concernés, conformément aux dispositions des textes législatifs portant sur la cybersécurité et aux services de confiance en matière de transactions électroniques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *