Élection des membres de la CGEM à la Chambre des conseillers : 8 sièges pour défendre l’entreprise

Élection des membres de la CGEM à la Chambre des conseillers : 8 sièges pour défendre l’entreprise

Résolue à faire entendre la voix de l’entreprise marocaine au sein du Parlement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) entame les élections, prévues ce 5 octobre, à travers lesquelles huit conseillers ou représentants des employeurs siègeront au nom exclusif de la CGEM à la Chambre des conseillers, pour la mandature 2021-2027.

La CGEM participe, ainsi, aux prochaines échéances électorales en tant qu’organisation professionnelle des employeurs la plus représentative et ce, dans sa deuxième participation au processus électoral après les échéances de 2015, qui représentaient une première pour la Confédération au sein de la Chambre des conseillers. La nouveauté de ces échéances est relative aux accréditations, dont la compétence, qui était jusque-là dévolue aux partis politiques, est conférée, désormais, aux présidents des CGEM régions.
La période réservée au dépôt des candidatures pour ces élections a pris fin lundi 27 septembre dernier. Le processus électoral avait, en effet, démarré le 23 septembre et ce, après l’ouverture du 6 au 13 du même mois de l’inscription dans les listes électorales générales en tant que membre électeur.

Le processus électoral a démarré après l’émergence au collège électoral, qui a été fait lors d’un scrutin interne le 7 septembre, et après démarrage du processus de présentation des candidatures pour les circonscriptions Nord, Sud, Centre, en plus du début de la campagne électorale du 28 septembre au 4 octobre.

Pour ce qui est des candidats, 26 sont en lice pour occuper les 8 sièges représentant la CGEM à la Chambre des conseillers, dont 16 candidats se font concurrence dans la circonscription Centre, 6 dans la circonscription Nord, et 4 dans la circonscription Sud. Ainsi, dans la circonscription Centre, 16 candidats convoitent 4 sièges, tandis qu’au niveau de la circonscription Sud, deux listes de 4 candidats s’opposent pour remporter deux sièges, et trois listes sont en concurrence pour occuper deux sièges dans la circonscription Nord.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *