Elections 2021 : Le CNDH appelle les observateurs à se conformer strictement aux mesures de prévention contre la Covid

Elections 2021 : Le CNDH appelle les observateurs à se conformer  strictement aux mesures de prévention contre la Covid

La tâche des observateurs électoraux en période de pandémie n’échappe pas au Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

A cet effet, la commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections, présidée par Amina Bouayach, également présidente du Conseil, appelle les instances accréditées pour l’observation des élections 2021 à «se conformer aux mesures de prévention contre la Covid-19».

Dans ce sens, la commission a adressé un mémorandum aux représentants législatifs de ces instances. De par les conditions «de plus en plus graves dans le contexte de pandémie», la commission appelle également à se plier «strictement» à ces mesures lors de l’observation. Le tout en rappelant les mesures en vigueur, notamment la confirmation d’être indemne du virus ; le bon port du masque, la distanciation physique, la désinfection ; l’abstention d’accomplir la mission d’observation en cas d’apparition de tout symptôme ou en cas de fréquentation de personnes dont la contamination est confirmée ou porteurs de symptômes apparents ; la veille à la vaccination complète ; le respect des mesures de prévention prises par les autorités à l’entrée des bureaux de vote et de réunion des comités de statistiques, notamment la prise de températures et la présentation du pass vaccinal ; le respect de la distanciation dans les bureaux de vote et lors des réunions ; le respect des droits et obligations des observateurs des élections conformément aux articles 16 et 17 de la loi 30.11 et textes législatifs et réglementaires en vigueur depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire au Maroc ; la dénonciation immédiate et spontanée des contraventions par les observateurs conformément à l’article 18 de la même loi ; l’information de la présidente de la commission de toutes les données nécessaires sur tout cas Covid suspect. Et ce n’est pas tout.

En application de ses décisions, la commission a, déjà, «demandé aux instances accréditées de distribuer préalablement leurs observateurs aux comités de statistiques qu’elles élisent». L’objectif étant, selon la même source, de «faciliter l’opération d’observation et de respecter les mesures de prévention contre la Covid-19». Aussi, la commission appelle les instances à prendre le Conseil comme «cadre pour partager ou demander les informations dont les observateurs des élections ont besoin». Le tout en coordination avec les associations et réseaux accrédités.
Pour rappel, la commission a, outre le CNDH comme instance nationale, accrédité 44 associations et réseaux au niveau national après accomplissement des conditions qui les qualifient à l’observation «neutre et indépendante» des prochaines échéances électorales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *