Elections à Ouezzane : Le RNI s’engage pour accélérer les projets d’infrastructure

Elections à Ouezzane : Le RNI s’engage pour accélérer les projets d’infrastructure

Grâce à un programme ambitieux et réaliste local

Face à d’autres formations politiques en lice pour ces élections du 8 septembre à Ouezzane, le Rassemblement national des indépendants (RNI) poursuit sa campagne électorale en se basant sur un programme réaliste et bien adapté aux ambitions de la ville spirituelle de Dar Dmana et les autres communes relevant de la même province. Les candidats Rnistes aux législatives, régionales et communales ont tenu en ce temps de crise sanitaire d’expliquer sur les réseaux sociaux ou sur le terrain (en respect de la distanciation physique et d’autres mesures de prévention prises face à la pandémie du Covid-19) les grandes lignes de ce programme électoral, accordant la priorité au renforcement des infrastructures routières, culturelles et sportives, l’aménagement et l’entretien des espaces verts, le développement de l’offre touristique, la promotion de l’emploi ainsi que l’appui et l’accompagnent d’autres projets en cours de réalisation ou à l’étude, parmi lesquels ceux de l’hôpital provincial, la Faculté polydisciplinaire de Ouezzane, une unité de traitement des déchets oléicoles et la réhabilitation des quartiers sous-équipés et la restauration du mausolée Sidi Ali Ben Ahmed ainsi que l’encouragement à des initiatives visant à promouvoir le secteur de l’artisanat.

C’est le cas de Fatima El Hassani, ex-journaliste à la MAP, dont le mandat (2019-2021) à la tête du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a été à l’origine et la programmation de plusieurs projets structurants dans la région, est désignée comme tête de la liste dans la circonscription de Ouezzane pour représenter le RNI aux régionales. «Je m’engage de poursuivre le travail que j’ai entamé depuis six années (2015- 2021) sur le désenclavement (109 routes goudronnées dans le monde rural), l’électrification et l’approvisionnement en eau potable, la création de terrains de proximité, une faculté polydisciplinaire, un centre de formation professionnelle (avec 290 chambres d’internat), une zone industrielle s’étendant sur 5 hectares, qui sera équipée pour accueillir les sociétés souhaitant investir à Ouezzane ainsi que d’autres projets que nous allons, quand le temps viendra, annoncer et faire connaître», écrit-elle sur sa page Facebook, faisant remarquer dans ce sens que le RNI propose un programme ambitieux et réaliste portant sur la protection sociale, l’amélioration des services administratifs, l’emploi, la santé, l’éducation,… Sous le slogan « Ouezzane mérite mieux », le parti de la colombe mène sa campagne pour les communales en se basant sur la candidature de Mohamed Halaoui, coordinateur provincial du parti, pour conduire sa liste électorale dans la circonscription de Ouezzane.

Ce promoteur immobilier est appuyé par une équipe de compétences hommes et femmes du parti pour gagner plus de sièges au conseil communal. Quant aux législatives, le RNI mise beaucoup sur la candidature de Mohamed Ahouit, député parlementaire et président sortant du conseil de la commune de Zoumi, pour convaincre l’électorat ouazzani. Il est suivi dans la même liste par deux jeunes compétences du parti, en l’occurrence Badr Laaboudi, promoteur avec un master en gestion d’entreprise et diplôme de gestion information et Younes El Barouani, étudiant et acteur associatif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *