Elections du 8 septembre à Tétouan : Le RNI allie expérience et jeunesse

Elections du 8 septembre à Tétouan : Le RNI allie expérience et jeunesse

A moins de cinq jours du lancement de la campagne électorale pour le scrutin du 8 septembre, Tétouan et ses zones côtières continuent de vivre sous le rythme de la saison estivale.

Les partis politiques traditionnels, ayant été plusieurs fois aux commandes des institutions élues, rivalisent avec des listes composées de leurs plus importantes compétences lors de ces élections qui s’annoncent plutôt calmes. A l’instar du Rassemblement national des indépendants (RNI), qui couvre presque toutes les circonscriptions que compte cette province. Il est suivi en vertu de cette géographie électorale par l’Istiqlal et le Parti du progrès et du socialisme (PPS). Et ce au détriment du Parti de la justice et du développement (PJD), qui risque de connaître une perte de ses sièges en raison des ratages et de l’impopularité auprès des Tétouanais, de l’équipe communale présidée par le maire pjdiste sortant, Mohamed Idaomar. Ainsi les estimations portent le RNI au premier rang pour les prochaines échéances électorales législatives, régionales et communales à Tétouan. D’autant plus que le parti de la colombe à Tétouan, qui mise beaucoup sur le numérique pour cette campagne électorale, tire saforce de ses listes, notamment composées par des jeunes compétences et des grandes figures de la scène politique tétouanaise.

Comme c’est le cas de Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du RNI et ancien maire de la ville, qui a pu accumuler une expérience importante sur la scène politique nationale et locale. Il est à la tête suivi de la conseillère communale sortante Mariam El Hasyouti et d’une liste de candidats, dont des jeunes comme Fikri Amokrane et Mourad El Meloui qui se présentent pour la première fois aux élections ou des ténors politiques, tel que Abdesselem Damoun connu, en plus son militantisme politique, par son engagement social à travers sa présidence de l’organe consultatif avec la société civile au sein du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. «C’est l’équipe de candidats et de candidates que j’ai l’honneur de présider aux élections locales : des femmes et des hommes compétents et prêts à servir Tétouan et sa population avec dévouement, fidélité et sacrifice afin de permettre à la Colombe blanche de reprendre sa dynamique», écrit M.Talbi Alami sur sa page Facebook, tout en tenant à rappeler que pendant son mandat 2003-2009 à la tête du conseil communal de Tétouan, «nous avons réussi à créer une dynamique pour la ville de Tétouan, et ce à travers une série de réalisations, mais qu’est-il arrivé après 2009…».

Avec le slogan «Tétouan mérite mieux», le RNI est fier et mise beaucoup sur ces jeunes compétences tétouanaises pour leur bataille pour les communales. En tant que jeune, «je connais les problèmes et les souffrances quotidiennes des jeunes… C’est pour cela que j’ai voulu contribuer avec mon parti le RNI pour la création d’une forte dynamique économique permettant d’offrir plusieurs opportunités d’emploi pour nos jeunes à Tétouan», selon M. El Meloui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *