Politique

Elections: L’Istiqlal veut une réunion urgente avec Hassad

La formation d’opposition demande la participation du ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, à cette réunion pour parler des préparatifs pour les élections mais également et surtout des mesures afin de lutter contre les atteintes à l’opération électorale. Selon une source partisane, la réunion devait avoir lieu hier, lundi 27 juillet, à la première Chambre.

«Aujourd’hui, il y a de sérieuses craintes quant à la crédibilité des préparatifs pour les prochaines échéances électorales. Il faut de ce fait mettre les points sur les «i» le plus rapidement possible», ajoute la même source. Les responsables du parti de la balance disent craindre «les agissements de certaines formations en prélude des élections». Notre source n’a pas souhaité citer nommément les partis politiques visés. Une chose est sûre en tout cas, le parti ne veut pas rester les bras croisés. Dans la lettre envoyée à la présidence de la commission parlementaire permanente de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville, le groupe parlementaire istiqlalien pointe également du doigt le rôle des agents d’autorité. Auparavant, le parti avait annoncé une réunion extraordinaire de son conseil national le 15 août prochain.

Cependant, il s’agit uniquement d’une date provisoire. La réunion du parlement de l’Istiqlal pourrait avoir lieu un peu plus tôt. Les membres du conseil national discuteront un seul point inscrit à l’ordre du jour. Il sera, en effet, question des préparatifs des élections. La direction du parti adopte un ton menaçant. L’Istiqlal annonce qu’il prendra les décisions qui s’imposent.

Le parti n’ira pas jusqu’au boycott des élections comme avait menacé son secrétaire général, Hamid Chabat, mais des mesures plus symboliques pourraient être adoptées.
La position du parti de la balance sera décidée sur la base des résultats de la réunion demandée avec le ministre de l’intérieur au Parlement. Il faut préciser que l’Istiqlal agit seul dans cette démarche alors qu’il nous avait habitués depuis des mois à coordonner son action avec les autres partis de l’opposition parlementaire, en l’occurrence le Parti authenticité et modernité (PAM), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et l’Union constitutionnelle (UC).

Articles similaires

PolitiqueUne

SM le Roi reçoit aujourd’hui le Président du gouvernement espagnol : Le communiqué du Cabinet royal

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, ce...

Politique

Chambre des représentants : Des parlementaires en visite de travail au Royaume-Uni

Une délégation de la Chambre des représentants a entamé, lundi, une visite...

PolitiqueUne

RNI : Le conseil national amorce une nouvelle étape d’action

Bilan du mi-mandat, réalisations gouvernementales, cohésion de la majorité parlementaire…

CouverturePolitiqueUne

L’emploi, prochain focus pour le gouvernement

En attendant un bilan complet et détaillé qui sera présenté, dit-on le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux