Elections : Mohamed Sajid dévoile les priorités de l’UC

Elections : Mohamed Sajid dévoile les priorités de l’UC

La santé, l’enseignement, l’emploi et la protection sociale

A quelques jours du scrutin du 8 septembre, le secrétaire général de l’Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, a dévoilé les priorités de son parti. Le numéro un de l’UC a ainsi souligné que la priorité du parti, lors des prochaines élections, réside dans la santé, l’enseignement, l’emploi et la protection sociale. Il a indiqué, dans un entretien à la MAP, M24 et Rim Radio, que ces chantiers impliquent des sources de financement supplémentaires pour que ces secteurs deviennent de véritables priorités. Parmi ces sources supplémentaires, il a cité le transfert de certains investissements dédiés à certaines infrastructures de ces secteurs vitaux, sans négliger les infrastructures de base, à travers le rétablissement de partenariats entre les secteurs public et privé ou le recours directement au marché financier.

Dans ce contexte, M. Sajid a estimé que les instances politiques sont appelées à élaborer leurs programmes électoraux sur la base des principes du nouveau modèle de développement dont le débat, qui a fait l’unanimité, a connu la participation de plusieurs acteurs, instances politiques, organisations professionnelles, syndicats et société civile. La mise en oeuvre de ce modèle fondé sur le développement de l’élément humain, a priori l’enseignement, la santé et l’emploi, requiert, selon lui, un gouvernement cohérent attaché à ces principes pour la réalisation du développement escompté. Il a relevé, d’autre part, que les élections législatives, communales et régionales du 8 septembre ne constituent pas uniquement une étape décisive pour la réalisation d’une alternance politique, mais aussi pour ce que vit le Maroc, en général, durant les deux dernières années, suite à cette conjoncture exceptionnelle, marquée par la pandémie du nouveau Coronavirus et ses répercussions socio-économiques, surtout que le Royaume va entamer une nouvelle étape pour le développement du pays.

Le Maroc a vécu lors des 20 dernières années un saut qualitatif en matière de développement, à travers la réalisation de projets d’envergure à bien des égards, dans différents secteurs et différentes régions. A l’heure actuelle, le pays est appelé à entamer le nouveau modèle de développement pour passer de cette importante étape de développement à une étape de développement renouvelé, avec d’autres priorités, a poursuivi le secrétaire général de l’UC. Pour ce qui est des alliances politiques à la veille de ces échéances, il a indiqué que son parti n’envisage pas d’alliances précédant les élections mais bien après. «Les prochaines élections ne constituent pas uniquement une étape décisive pour la réalisation d’une nouvelle alternance politique, mais pour ce que vit le Maroc, en général, durant les deux dernières années, lors de cette conjoncture exceptionnelle, suite à la pandémie du nouveau coronavirus et ses répercussions socio-économiques, surtout que le Royaume va entamer une nouvelle étape pour le développement du pays», a-t-il fait savoir.

Et de conclure: «On ne doit pas perdre de vue que nous avons connu lors des 20 dernières années un grand saut en matière de développement, à travers la réalisation de projets d’envergure à bien des égards, dans différents secteurs et différentes régions, ce qui requiert d’entamer une nouvelle étape de développement, au moment où SM le Roi Mohammed VI avait appelé en 2017 à réfléchir sur un nouveau modèle de développement. En cette période cruciale, nous allons passer d’une importante étape de développement à une étape de développement renouvelée, avec d’autres priorités».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *