970x250

En marge du Forum régional de Beni Mellal-Khenifra : Les jeunes rnistes appellent à la vigilance face aux tentatives de perturbation

En marge du Forum régional de Beni Mellal-Khenifra : Les jeunes rnistes appellent à la vigilance face aux tentatives de perturbation

Les travaux du forum régional se sont caractérisés par le sérieux, l’engagement et le profond souci concernant des attentes des citoyens et de leurs revendications légitimes dans la réalisation de la justice sociale et l’amélioration des conditions du développement.

L’Organisation des jeunes rnistes de la région de Beni Mellal-Khenifra, sous la supervision de la Fédération nationale de la jeunesse rniste, a tenu vendredi dernier le Forum régional des jeunes du RNI dans la ville de Khouribga sous le thème «Place des jeunes dans le projet d’Etat social entre mesures gouvernementales et enjeux futurs», en présence de la direction du Rassemblement national des indépendants et des cadres représentant les partis de la majorité gouvernementale, et des membres de la jeunesse du parti, avec la participation des jeunes militants des provinces de Khouribga, Beni Mellal, Khenifra, Azilal, Fquih Ben Salah.

L’organisation du forum régional dans la région de Beni Mellal-Khenifra a constitué une nouvelle étape qualitative, caractérisée par l’ouverture d’une réflexion profonde et responsable sur les moyens de renforcer les fondements de l’Etat social en mettant en exergue les mesures gouvernementales et des procédures liées à la jeunesse, en particulier dans les domaines de l’éducation et de l’emploi. Il a également été question des piliers fondamentaux de la politique sociale du gouvernement qui vise à assurer l’égalité des chances pour tous les citoyens et à réduire les inégalités sociales et économiques, en plus d’explorer les approches possibles qui amélioreraient la présence des jeunes dans les politiques publiques, pour parvenir à l’autonomisation sociale et économique de cette importante frange sociale de la société marocaine.

Les travaux du forum régional se sont caractérisés par le sérieux, l’engagement et le profond souci concernant des attentes des citoyens et de leurs revendications légitimes dans la réalisation de la justice sociale et l’amélioration des conditions du développement. Après un débat politique approfondi, les participants au forum régional se sont félicités de la décision du gouvernement d’augmenter de 40% la valeur de l’aide apportée aux professionnels du transport routier dans le but de préserver le pouvoir d’achat des citoyens, compte tenu de la hausse continue des prix du carburant au niveau international. Aussi, les militants ont appelé à la vigilance et à la prudence face aux opérations perturbatrices menées par certains marchands de crise qui n’ont pas réussi à gérer dix ans de gouvernement, tentant ainsi de revenir sur le devant de la scène politique en surfant sur des problèmes économiques générés par la conjoncture internationale.

 

Intervenant à cette occasion, Mustapha Baitas, membre du bureau politique du «Rassemblement national des indépendants», a confirmé que le gouvernement a pris un ensemble de mesures en vue de soutenir le pouvoir d’achat des citoyens et n’est pas resté passif face à la hausse des prix d’un ensemble de matières de première nécessité en prenant un ensemble de mesures concrètes et solides. M. Baitas, qui s’exprimait depuis la ville de Beni Mellal, lors de la séance d’ouverture de l’événement, a souligné que le gouvernement a pris un certain nombre de mesures afin d’atténuer l’impact de la hausse des prix du carburant sur le pouvoir d’achat, en accompagnant les professionnels avec une enveloppe d’environ 2,2 milliards de dirhams, précisant que «…Il est aisé de recourir à une solution de subvention, mais nous ne l’avons pas fait, comme cela s’est produit en 2014, quand 15 milliards de dirhams ont été annulés du budget d’investissement, ce qui a fait stopper un certain nombre de projets structurantsé».

Et de poursuivre : «La méthode de calcul du prix du carburant sur le marché international est claire, et puisque le Maroc l’importe, il y a des dépenses supplémentaires liées au transport et à la taxe sur la valeur ajoutée». Concernant la société de raffinage Samir, il a souligné que la société n’est qu’une partie de la solution et non toute la solution, car elle stocke environ 800 millions de litres, mais sa situation est compliquée, car elle fait l’objet d’un litige judiciaire et d’un arbitrage international, sans compter ses dettes s’élevant à 45 milliards de dirhams. M. Baitas, qui occupe également les fonctions de porte-parole officiel du gouvernement, a souligné que le gouvernement travaille toujours pour l’intérêt supérieur du pays, indiquant qu’il est totalement engagé afin de résoudre les problèmes des citoyens en faisant les choix qu’il estime justes et opportuns. Il a également souligné le souci du gouvernement de tenir ses engagements afin de surmonter la crise, en donnant la priorité aux secteurs du travail, de la santé et de l’éducation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.