Formation du gouvernement : Cinq partis déjà consultés

Formation du gouvernement : Cinq partis déjà consultés

En attendant la reprise des concertations avec les autres formations représentées au Parlement

M. Laenser a indiqué que cette entrevue a été pour lui une occasion d’avoir une idée précise sur le mode opératoire suivant lequel le chef de gouvernement désigné entend former son gouvernement. «C’était aussi une opportunité pour notre parti d’exprimer son point de vue sur le sujet».

Un rythme soutenu pour les consultations du chef de gouvernement désigné Aziz Akhannouch avec les partis politiques. Après le PAM et l’Istiqlal, M. Akhannouch a enchaîné sur une réunion avec le premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar, dans le cadre des concertations visant à former le nouveau gouvernement. Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, M. Lachgar a indiqué que cet entretien a constitué l’occasion d’engager «des consultations préliminaires sur notre perception de la situation aux niveaux national et international, et sur ce qui préoccupe le peuple marocain et notre pays en cette conjoncture délicate». Il a relevé que cette rencontre «a également été l’occasion de mettre en avant les efforts déployés par le Rassemblement national des indépendants (RNI) et l’USFP, conformément aux Hautes orientations royales, en vue de servir le pays», soulignant à cet égard que son parti «est toujours prêt à donner davantage pour faire aboutir le nouveau projet de développement du Royaume».

M. Lachgar a tenu, par la même occasion, à féliciter le chef de gouvernement désigné pour la confiance royale placée en sa personne, et pour avoir gagné le pari en occupant la première place aux élections du 8 septembre. Par la suite, le chef de gouvernement désigné a eu lundi des entretiens avec le secrétaire général du parti du Mouvement populaire (MP), Mhand Laenser, dans le cadre des consultations pour la formation de la prochaine coalition gouvernementale.

Dans une déclaration à la presse, M. Laenser a indiqué que cette entrevue a été pour lui une occasion d’avoir une idée précise sur le mode opératoire suivant lequel le chef de gouvernement désigné entend former son gouvernement. «C’était aussi une opportunité pour notre parti d’exprimer son point de vue sur le sujet», a-t-il ajouté, avant de souligner que «les consultations se poursuivront avec toujours le souci de placer l’intérêt de la nation au-dessus de toutes autres considérations».

De son côté, le secrétaire général de l’Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, a affirmé, lundi à l’issue d’une rencontre avec le chef de gouvernement désigné que son parti est disposé à apporter sa contribution en cette «étape décisive». Cette rencontre a constitué l’occasion d’exprimer «notre disposition à apporter notre contribution en cette étape décisive», a déclaré M. Sajid à la presse en marge de ces consultations au sujet de la formation du nouveau gouvernement, ajoutant que l’UC et le RNI entretiennent des relations historiques avec une convergence des principes, orientations et valeurs de citoyenneté et du service de la patrie. «Nous avons œuvré de concert à plusieurs occasions et nous sommes disposés à poursuivre notre engagement avec le Rassemblement national des indépendants (RNI), quelles qu’en soient la position ou les responsabilités qui nous semblent correspondre à cette étape», a ajouté le SG de l’UC, se disant optimiste quant au succès qu’aura le chef de gouvernement désigné dans sa mission de former un cabinet.

Mettant en avant l’importance de la coopération de tous pour faire aboutir la prochaine étape, M. Sajid a évoqué les grands défis et attentes, notamment la lutte contre la pandémie et ses répercussions ainsi que la mise en œuvre du nouveau modèle de développement dont toutes les instances politiques partagent les principes cardinaux. M. Akhannouch a entamé lundi des consultations pour la formation du nouveau gouvernement par des rencontres avec le SG du PAM, le SG du PI, Nizar Baraka, le premier secrétaire de l’USFP et le secrétaire général du MP). SM le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi dernier au Palais Royal à Fès, le président du RNI, Aziz Akhannouch, que le Souverain a nommé chef de gouvernement et l’a chargé de former le nouvel Exécutif. «Nous allons engager, à partir de ce jour, des consultations avec les partis, avec lesquels nous serons en accord dans le futur, pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents», avait assuré M. Akhannouch dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience royale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *