Formation du gouvernement : Les consultations démarrent

Formation du  gouvernement : Les  consultations démarrent

Après la nomination de Aziz Akhannouch par le Souverain en tant que nouveau chef de l’Exécutif

Les consultations pour la formation du futur gouvernement seront engagées dès cette semaine. Ces consultations vont concerner tous les partis qui ont obtenu des sièges au Parlement pour la formation d’une coalition en vue de constituer la prochaine équipe gouvernementale.

Les choses sérieuses commencent. Après sa victoire aux élections et la nomination royale de son président en tant que chef de l’Exécutif, le RNI démarre les pourparlers pour la formation du gouvernement. Le parti annonce la couleur et compte faire preuve d’une grande transparence et clarté. Dans ce sens, le membre du bureau politique du parti Rassemblement national des indépendants (RNI), Rachid Talbi Alami, a déclaré que les consultations pour la formation du futur gouvernement seront engagées dès cette semaine. La même source avait précisé que ces consultations vont concerner tous les partis qui ont obtenu des sièges au Parlement pour la formation d’une coalition en vue de constituer la prochaine équipe gouvernementale, a souligné M. Talbi Alami lors d’un point de presse, relevant que le programme gouvernemental est la base de ces négociations, qui doit être axé dans son ensemble sur le programme du parti et ceux des autres partis qui partagent avec lui les mêmes visions et idées.
Par ailleurs, dans un communiqué rendu public samedi, le parti de la colombe s’est dit prêt à œuvrer avec toutes les forces politiques, aussi bien au niveau local que national, pour former des coalitions solides et harmonieuses.
Et d’ajouter que le parti, après avoir pris connaissance des résultats définitifs des élections législatives, régionales et locales du 8 septembre, et qui lui ont permis de décrocher la première place, affirme sa disposition à collaborer, à l’échelle nationale et locale, avec toutes les forces politiques nationales «pour la formation de coalitions harmonieuses et solides capables de gérer la chose publique avec efficience, au service des citoyens».
Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait reçu vendredi au Palais Royal à Fès, Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants, que le Souverain a nommé chef de gouvernement et l’a chargé de former le nouveau gouvernement, conformément aux dispositions constitutionnelles et sur la base des résultats des élections législatives du 8 septembre 2021.
M. Akhannouch avait indiqué dans une déclaration à la presse après cette nomination que son parti engagera des consultations avec les partis en accord avec lui, pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents. Il a exprimé le vœu que le gouvernement comprenne des membres en mesure de mettre en œuvre les grands chantiers et stratégies de Sa Majesté le Roi, ainsi que les programmes gouvernementaux.

Candidatures

Le processus électoral se poursuivra. En effet, les élus ayant remporté des sièges le 8 septembre sont appelés à leur tour aux urnes. En effet, l’élection des organes des conseils préfectoraux et provinciaux aura lieu le 21 septembre alors que ceux des conseils communaux et régionaux vont s’étaler du 16 au 25 septembre. C’est le cas dans la région de Casablanca-Settat. En effet, le dépôt des candidatures pour l’élection des présidents des Conseils de la région et de la commune et des membres du Conseil de la préfecture de Casablanca a débuté samedi au niveau de la région Casablanca-Settat.

La date de dépôt des candidatures a été fixée du samedi 11 septembre au mercredi 15 septembre. La tenue de la séance d’élection du président, des vice-présidents, du secrétaire du Conseil et de son adjoint se déroulera du 16 au 25 septembre 2021, conformément aux dispositions de la loi organique n° 111.14 relative aux régions et de la loi organique n° 113.14 relative aux communes.
Une source de la wilaya de la région a indiqué que le dépôt des candidatures pour le poste de président du Conseil de la région Casablanca-Settat concerne les membres issus des cinq partis en tête des élections régionales. Selon les résultats des élections du Conseil régional de Casablanca-Settat tenues le 8 septembre, le Rassemblement national des indépendants (RNI) est arrivé en tête en remportant 26 sièges sur un total de 75 que compte la région.

Honneur et fierté

Exprimant sa fierté pour la confiance Royale, M. Akhannouch, qui a été chargé par le Souverain de former le nouveau gouvernement, a exprimé le vœu que le gouvernement comprendra des membres en mesure de mettre en œuvre les grands chantiers et stratégies de Sa Majesté le Roi, ainsi que les futurs programmes gouvernementaux.

M. Akhannouch a, en outre, affirmé que l’audience que lui a accordée Sa Majesté le Roi était un honneur et «que cette confiance Royale est une grande responsabilité dont nous sommes parfaitement conscients».

Une majorité cohérente et homogène

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents, a indiqué Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI), que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu vendredi au Palais Royal de Fès et nommé chef de gouvernement.

«Nous allons engager, à partir de ce jour, des consultations avec les partis, avec lesquels nous serons en accord dans le futur, pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et porteuse de programmes convergents», a assuré M. Akhannouch dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le Souverain.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *