Fruit d’une consultation avec 300.000 citoyens, le RNI dévoile à Agadir sa vision 2021-2026 avec des objectifs chiffrés

Fruit d’une consultation avec 300.000 citoyens, le RNI dévoile à Agadir sa vision 2021-2026 avec des objectifs chiffrés

Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) a démarré le jeudi 3 juin à Agadir sa nouvelle tournée nationale d’échanges et d’information pour présenter les grandes orientations du programme des Indépendants 2021-2026 avec des objectifs chiffrés reflétant les attentes des concitoyens et jetant les bases d’un contrat politique solide qui réalisera le changement tant attendu par les Marocains.

Cette tournée nationale des grandes orientations du programme des Indépendants constitue une occasion pour prouver l’importance de la communication au sein du RNI qui a déjà pris des initiatives pareilles l’année dernière en organisant notamment des congrès régionaux, le programme « 100 jours, 100 villes », des rencontres d’information du bureau politique dans les régions ainsi qu’en présentant « la voie de la confiance » et sa réflexion à la sortie de la crise socio-économique après la Covid-19.

En effet, le programme des Indépendants dévoilé à Agadir repose sur 5 engagements prioritaires, qui constituent la base du contrat politique du RNI avec ses concitoyens. Ces engagements ont été formulés suite aux différentes tournées d’écoutes organisées lors des cinq dernières années auprès de plus de 300.000 Marocains et au recueil des mesures réalisables et prioritaires pour une large frange de la société.
Dans son intervention, Aziz Akhannouch, président du RNI, a souligné que «son parti a été très présent sur le terrain durant les cinq dernières années pour être à l’écoute des citoyens et de leurs doléances comme c’était le cas lors du programme « 100 jours, 100 villes », qui a permis à sa formation de prendre connaissance des problèmes locaux qui différent d’une ville à une autre ».
Et de poursuivre que « tout ce travail acharné, qui a duré plus de 5 ans, a abouti à un programme raisonnable, car il était le résultat de l’écoute des citoyens, et il n’a pas été préparé par les experts centraux dans les deux semaines précédant les élections, et apporte des réponses concrètes et des objectifs chiffrés et non seulement des promesses ».
Selon M. Akhannouch, « le RNI proposera une indemnité mensuelle de 300 DH pour chaque enfant scolarisé, une indemnité de première maternité de 2000 DH, une indemnité mensuelle de 1000 DH pour les personnes âgées de plus de 65 se trouvant dans une situation précaire, relever le salaire des enseignants formés de 5000 DH à 7500 DH et la création d’un million de postes d’emploi ».

1- Une protection contre les aléas de la vie

Pour le RNI, « la crise a mis en lumière les difficultés extrêmes que rencontrent les acteurs de l’économie de la débrouille qui se sont tous retrouvés, du jour au lendemain, sans filet de sécurité. La nécessité de disposer d’une couverture sociale pour chacun apparaît aujourd’hui comme une urgence et une évidence. Une urgence parce qu’il a fallu fournir une aide immédiate à toutes celles et ceux qui, frappés par la crise, se sont retrouvés dans le besoin immédiat. Une évidence aussi, car il est désormais admis de tous que la responsabilité individuelle ne justifie pas les difficultés des uns et des autres, pas plus qu’elle ne les soulage ».

Pour les Indépendants, « la solidarité institutionnelle s’érige donc en exigence à la fois morale et économique. Sa Majesté le Roi a appelé l’Exécutif à un déploiement progressif entre 2021 et 2026. En application des Hautes orientations royales, le Rassemblement national des indépendants s’est engagé dans la généralisation de l’assurance maladie obligatoire, à travers les mesures ciblant les professionnels des secteurs dont ses ministres assurent la responsabilité ».

2- Un système de santé digne

Selon le RNI, « les Indépendants n’ont pas attendu la crise liée à la pandémie de Covid-19 pour placer la santé au centre de leur offre politique. En mars 2018, le manifeste La Voie de la Confiance identifiait déjà les pistes de réforme pour que le système national de santé soit à la hauteur des attentes des concitoyens.
Selon les Rnistes, «la mise en place d’une carte d’identité médicale, la refonte de la politique du médicament, les primes d’éloignement pour les professionnels de santé afin de lutter contre les déserts médicaux, un ciblage des points noirs qui donnent une piètre image de notre pays, toutes ces propositions sont autant de leviers pour garantir une meilleure santé pour nos concitoyens ».
Au parti de la Colombe, « pour que la santé ne soit plus synonyme de hogra et d’inégalités, le RNI s’engage à renforcer la formation des médecins et du personnel de santé, tout en améliorant leurs conditions de travail et de rémunération. Par ailleurs, la complémentarité des systèmes de santé public et privé, au service des citoyens, n’est pas un slogan creux, car les Indépendants veilleront à la généralisation d’une assurance maladie universelle et à la mise en place du tiers-payant, dans l’objectif de soulager financièrement les familles. Ces idées et propositions sont issues des consultations avec les citoyennes et les citoyens, et aussi de l’effort de réflexion de l’Organisation des professionnels de santé Rniste, qui ont montré tout au long de la crise sanitaire leur engagement pour le bien commun ».

3- Des emplois pour tous

Selon le RNI, « plus généralement, l’emploi et la question du chômage de masse demeurent des sujets de préoccupation majeure pour l’ensemble des Marocains. Avant la crise sanitaire, le taux de chômage atteignait 9,4% et la faible croissance économique qu’a connue notre pays au cours de la dernière décennie n’a pas dépassé 2,3% en moyenne. En provoquant la perte de près de 600.000 emplois, la crise sanitaire a renforcé l’urgence de mettre en œuvre une politique économique qui soit véritablement favorable à la croissance et à l’emploi.
Les militants du RNI proposent une politique de l’emploi ambitieuse au service d’une transformation de notre appareil productif, en formulant des mesures concrètes dont l’ambition est de créer les conditions d’une économie innovante et inclusive, enfin génératrice d’emplois décents.

4- Une école de l’égalité

Le RNI propose un changement radical de méthode. Pour celui-ci « les propositions qui seront formulées sont ciblées mais fortes, coûteuses mais réalistes, entièrement dédiées à l’amélioration de la qualité de notre système éducatif, et donc au progrès vers une égalité des chances véritable. Une école de qualité est un investissement extrêmement rentable pour le Maroc ».
D’après ce dernier, « en améliorant le capital humain du pays, une éducation de qualité crée les conditions d’une société qui innove à tous les niveaux et d’une économie plus productive. La maîtrise des acquis de la scolarité primaire et secondaire par les enfants marocains est un prérequis pour que nos universités puissent remplir leur rôle de transmission et d’approfondissement du savoir, dont notre nation a tant besoin. Réussir le pari d’une école de qualité repose sur une attention renouvelée envers les acteurs de l’école publique et une ambition pédagogique renforcée ».

5- Une administration à l’écoute

Le RNI défend l’État social, qui se met au service des citoyennes et des citoyens marocains, favorise effectivement l’inclusion sociale et le respect de tous, notamment par la garantie de l’accès universel à des services publics de qualité et des avantages spécifiques pour les jeunes.
L’inclusion sociale de tous les citoyens et la capacité d’accéder aux services publics de l’administration nécessitent également de concrétiser les objectifs d’équité culturelle et linguistique, en accélérant le chantier de mise en œuvre de l’officialisation de Tamazight.
Selon le RNI, «la confiance des citoyens dans l’administration ne s’acquiert que si l’effort de transparence administrative est d’abord dirigé vers la lutte contre la corruption dans les services publics (éducation, santé, arrondissements, etc.) et qu’il est guidé par des mesures concrètes qui améliorent l’accès aux services publics pour toutes et tous ».
Notons que le parti présentera prochainement un ensemble de propositions pour mettre en place et exécuter ces engagement

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *