Ils viennent de tenir une nouvelle séance : Les jeunes parlementaires veulent faire entendre leur voix

Ils viennent de tenir une nouvelle séance : Les jeunes parlementaires veulent faire entendre leur voix

La tenue de cette session traduit l’implication de la jeunesse marocaine dans la résolution des problèmes sociétaux actuels avec dévouement, responsabilité, outre leur contribution positive à la construction de l’avenir du Royaume

A la veille des élections, le Parlement jeunesse du Maroc vient de tenir sa 3ème session législative par visioconférence.
La séance s’est déroulée en présence du président du Parlement, des membres de son bureau exécutif, ses représentants ainsi que de plusieurs journalistes, a indiqué le Parlement jeunesse du Maroc dans un communiqué.
Intervenant lors de cette séance, le président du Parlement, Nizar Berdai, a mis l’accent sur les effets de la situation épidémiologique sur l’organisation de cette rencontre et a souligné l’importance de la participation des jeunes dans la politique.
La séance inaugurale a aussi été marquée par les interventions des «jeunes ministres» des six commissions participantes. Ces derniers ont livré des propositions visant l’amélioration de certains lois et projets de loi existants.
La clôture de cette séance a été marquée par une présentation de M. Berdai, dans laquelle il a mis en exergue l’objectif principal de ce Parlement, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 5 août, ainsi que son importance dans la promotion de la contribution des jeunes dans la vie politique du Royaume.

Pour rappel, Le Parlement jeunesse du Maroc (PJM) a appelé à intégrer les jeunes dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement (NMD) pour jouer un rôle important dans le développement et la construction du Maroc de demain.
Intervenant, samedi, lors d’une session extraordinaire du PJM afin de débattre du rapport final de la Commission spéciale sur le modèle de développement, le président de l’Association marocaine des jeunes parlementaires (AMJP), Nizar Berdai, a souligné l’importance d’intégrer les jeunes dans la mise en œuvre du NMD à travers la création d’opportunités de formation dans divers domaines. “La création d’un cadre pour le développement d’une économie diversifiée fondée sur l’esprit d’entreprise apportera une valeur ajoutée et offrira des opportunités d’intégration des jeunes dans un tissu économique basé sur la compétitivité, l’innovation et la flexibilité”, a relevé M. Berdai, tout en insistant sur l’importance de donner la priorité au capital humain qualifié, considéré comme étant un élément important au service des investissements.

La tenue de cette session traduit l’implication de la jeunesse marocaine dans la résolution des problèmes sociétaux actuels avec dévouement, responsabilité, outre leur contribution positive à la construction de l’avenir du Royaume, a indiqué le président de l’AMJP, rappelant que le PJM a déjà réussi, lors de sa première et de sa seconde législatures, à présenter des propositions de lois dans divers domaines grâce à la participation de plus de 220 jeunes hommes et femmes, représentant différentes régions du Royaume.
En présentant les recommandations de cette session extraordinaire, organisée en présentiel et à distance, les membres du PJM ont souligné la nécessité de stimuler l’esprit d’entreprise des jeunes afin de développer et de renforcer le tissu entrepreneurial, en plus de l’importance de les accompagner par des programmes éducatifs et des cours aux niveaux secondaire et universitaire dans le but de développer leurs idées et de les concrétiser sur le terrain. Ils ont également évoqué l’importance de promouvoir des initiatives de soutien aux micro, petites et moyennes entreprises, en facilitant notamment l’accès au financement, en vue de renforcer les activités des entrepreneurs et leur contribution à la croissance économique du Royaume, relevant la nécessité de promouvoir le secteur informel pour l’intégrer dans l’économie nationale.
Dans ce sens, ils ont souligné que la croissance économique, la création de richesse et d’emploi ainsi que l’amélioration des conditions de vie des citoyens ne peuvent se réaliser qu’à travers l’encouragement des initiatives individuelles et l’esprit d’entrepreneuriat et d’innovation. Ils ont relevé la nécessité d’œuvrer pour le développement de l’économie numérique au Royaume à travers le renforcement de l’investissement dans ce secteur et l’augmentation de sa contribution au Produit intérieur brut (PIB).
Les secteurs de la santé et de l’éducation ne sont pas en reste. En effet, les membres du PJM ont préconisé d’encourager les ressources humaines à travers une hausse des salaires et une amélioration des conditions de travail, appelant à réformer les systèmes de santé et d’éducation à travers la création d’hôpitaux et d’écoles qui répondent aux attentes des citoyens.
Le Parlement jeunesse du Maroc est une simulation parlementaire qui vise à intégrer les jeunes à la vie politique et à les inciter à s’y intéresser aux niveaux local et national, à travers des débats couvrant divers aspects des enjeux sociaux, économiques et politiques. L’Association marocaine des jeunes parlementaires est une initiative civile qui se fixe pour objectif de promouvoir l’implication des jeunes Marocains en politique et dans le système parlementaire, tout en leur donnant la possibilité de participer activement au développement du Royaume pour ancrer le processus démocratique lancé sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Cette initiative vise à valoriser les compétences des jeunes dans l’ensemble des milieux démocratiques et à les impliquer dans les débats sur des questions importantes de la société. Elle aspire aussi à développer le leadership des jeunes marocains pour leur permettre de jouer un rôle d’envergure sur la scène politique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *