PolitiqueUne

Initiative Royale pour l’Atlantique : le Maroc lance la mobilisation à Washington

© D.R

Mobilisation générale de la diplomatie marocaine pour mener à bon port l’Initiative Royale pour l’Atlantique. En effet, le département d’Etat américain et l’ambassade du Maroc à Washington ont conjointement organisé un briefing sur les dernières évolutions du Partenariat pour la Coopération Atlantique auquel ont assisté les ambassadeurs et représentants des 39 pays membres de cette Initiative.

Lors de cette rencontre, qui s’est tenue au siège de la chancellerie du Royaume, l’ambassadeur de SM le Roi, Youssef Amrani, a mis en avant le rôle actif du Maroc dans la promotion d’un espace atlantique stable, prospère et inclusif, à même de favoriser la transformation socio-économique de l’ensemble de la région. M. Amrani a, dans ce cadre, particulièrement insisté sur l’Initiative Royale qui place l’Atlantique au cœur de la Vision audacieuse et innovante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le continent africain, sur la base des principes de solidarité, de coopération et de co-développement. Revenant sur les projets structurants déclinés dans le cadre de cette Initiative, l’ambassadeur a précisé que ces actions concrètes ambitionnent de créer un corridor économique liant l’Afrique atlantique aux hémisphères nord et ouest, en plus de favoriser l’accès des pays du Sahel à cet espace maritime. Evoquant l’importance d’assurer une complémentarité entre les diverses initiatives visant à construire un espace atlantique élargi, M. Amrani a souligné que c’est dans cet esprit que le Royaume participe activement au Partenariat pour la Coopération Atlantique et co-préside, avec l’Espagne et l’Angola, un groupe de travail sur la planification marine spatiale. Il a conclu en rappelant que pour le Maroc, l’Atlantique constitue une zone géostratégique prioritaire, vecteur de paix et de développement durable, que nos efforts en commun permettront d’ériger en espace dynamique incontournable sur la scène internationale.

Pour sa part, la coordinatrice américaine pour la coopération atlantique, Jessica Lapenn, a tout d’abord tenu à remercier le Royaume pour son leadership et son engagement dans la valorisation de l’espace atlantique. Saluant l’opportunité d’échange offerte par ce premier briefing en présentiel au profit du corps diplomatique accrédité à Washington, Mme Lapenn a évoqué les valeurs partagées qui favorisent l’émergence d’une identité atlantique commune. La diplomate américaine a ainsi invité les pays membres à travailler en étroite collaboration pour surmonter «les défis similaires auxquels nous sommes confrontés et saisir les perspectives de développement intégré, susceptibles d’assurer la durabilité des ressources de l’océan Atlantique pour les générations à venir». Le Partenariat pour la Coopération Atlantique a été lancé, le 18 septembre 2023, par le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, en marge de la 78ème Assemblée générale des Nations Unies, en tant que forum multilatéral qui annonce une nouvelle ère dans la coopération régionale. Depuis son lancement, plusieurs réunions de haut niveau se sont tenues, permettant notamment l’adoption de la Déclaration sur la Coopération Atlantique et de son plan d’action.

Vision royale
Le projet traduit une vision royale pour le développement à l’échelle continentale. Une initiative a été annoncée dans le discours royal adressé à la Nation à l’occasion du 48ème anniversaire de la Marche Verte, dans lequel le Souverain avait précisé : «Pour résoudre les difficultés et les problèmes auxquels se trouvent confrontés les Etats frères du Sahel, la solution ne peut être exclusivement sécuritaire ou militaire, mais elle doit se fonder sur une approche de coopération et de développement commun». Pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’océan Atlantique, «Nous proposons le lancement d’une initiative à l’échelle internationale», avait souligné Sa Majesté le Roi. Dans ce cadre, l’Initiative Royale ouvre le champ pour permettre aux pays sahéliens enclavés d’accéder aux infrastructures routières et portuaires du Royaume. Cette ouverture a fait l’objet d’une affirmation explicite par Sa Majesté le Roi, en soulignant que «le Maroc est prêt à mettre à leur disposition ses infrastructures routières, portuaires et ferroviaires pour soutenir cette initiative». Il faut préciser qu’une réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative internationale de SM le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’océan Atlantique avait été organisée à Marrakech en décembre dernier, avec la participation du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad.

Cette réunion avait été marquée par la participation du ministre malien des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, du ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Nigériens à l’extérieur, Bakary Yaou Sangaré, du ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabés de l’extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, ainsi que du directeur général Afrique et intégration africaine au ministère des affaires étrangères, des Tchadiens de l’étranger et de la coopération internationale, Abakar Kourma. Organisée à l’initiative du ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, cette réunion de coordination s’était penchée notamment sur cette Initiative Royale à portée régionale et internationale qui vise à favoriser l’accès des pays du Sahel à l’océan Atlantique. Cette Initiative Royale s’inscrit dans le prolongement des efforts constants déployés par le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, pour une Afrique prospère.
Elle offre un potentiel sans précédent à même d’apporter des solutions adaptées pour renforcer l’intégration et la coopération régionales, la transformation structurelle des économies de ces pays frères et l’amélioration des conditions de vie de la population sahélo-saharienne, dans le cadre d’une approche novatrice et intégrée favorisant la stabilité et la sécurité de la région.

Task Force : Diplomatie.
Les ministres des affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad avaient exprimé à Marrakech l’adhésion de leurs pays à l’Initiative internationale de SM le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’océan Atlantique, qui offre de grandes opportunités pour la transformation économique de l’ensemble de la région. Dans le communiqué final sanctionnant les travaux de la réunion ministérielle de coordination, organisée à l’invitation du ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, les chefs de la diplomatie de ces pays africains ont exprimé leur adhésion à cette Initiative de portée régionale et internationale. Ils ont souligné l’importance stratégique de cette Initiative, qui s’inscrit dans le cadre des mesures de solidarité agissante de SM le Roi Mohammed VI envers les pays africains frères en général et du Sahel en particulier, et qui offre de grandes opportunités pour la transformation économique de l’ensemble de la région en ce qu’elle contribuera à l’accélération de la connectivité régionale et des flux commerciaux, et à la prospérité partagée dans la région du Sahel. Ils ont salué, dans ce cadre, l’approche inclusive et participative en vue de la concrétisation de cette Initiative, affirmant leur ambition commune de consolider les relations de coopération à travers des partenariats conjoints multisectoriels, structurants et novateurs, reflétant les valeurs de la coopération Sud-Sud et du co-développement. Les ministres des affaires étrangères prenant part à cette réunion de coordination ont convenu de créer une task force nationale, dans chaque pays, pour préparer et proposer les modalités d’opérationnalisation de cette Initiative.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus