Journée internationale des archives : Va-t-on enfin connaître les dessous des partis politiques marocains ?

Journée internationale des archives : Va-t-on enfin connaître les dessous des  partis politiques marocains ?

A l’occasion de la journée internationale des archives, célébrée tous les 9 juin, l’institution Archives du Maroc organise, lundi prochain à Rabat, en partenariat avec l'Ecole des Sciences de l'Information (ESI),  l'Association Nationale des Informatistes (ANI) et l'Association Marocaine pour la recherche Historique, une journée d'étude dédiée aux archives nationales.

Cette année, «les archives des partis politiques marocains » sont à l’honneur.  Il s’agit, à travers cette manifestation, de revenir sur l’histoire et le rôle joué par les différents  partis marocains dans l’édification de l’exercice démocratique national et la conscience politique à travers les époques. C’est aussi une occasion de  voir de près quelles réalités peuvent révéler les archives des différents partis marocains. Surtout, comme le soulignent les responsables de Archives du Maroc, souvent les chercheurs marocains qui travaillent sur l’histoire politique nationale butent sur le manque d’archives, la difficulté d’accès à une bonne documentation, ou alors l’impossibilité de remonter aux sources pour mener à bien un travail académique, une enquête journalistique ou la réalisation d’un ouvrage d’histoire.

C’est pour pallier ce manque qu’une telle rencontre  peut revêtir plusieurs symboliques. D’abord,  faire un retour, sur la base de documents inédits et classés sur le parcours de grandes figures politiques nationales. Revenir aussi sur des périodes troubles comme dans les années 60 ou 70  où des partis politiques ont été stigmatisés et leurs organes de presse suivis à la loupe. On pense à des partis comme l’USFP et un journal comme « Al Mouharrir» qui ont connu une période dure sur laquelle de nombreux chercheurs, intellectuels et sociologues se sont penchés sans avoir accès aux trésors des archives du parti.

Mais au-delà des partis politiques, les archives du Maroc regorgent de trésors importants. Pourtant il y a un brouillard épais qui enveloppe cette richesse. Documents historiques, conventions internationales, traités entre le Maroc et d’autres pays, lois et décrets, lettres anciennes…  c’est un pan entier de notre histoire et de notre héritage collectif en tant que Marocains qui est inscrit dans ces archives. D’où la nécessité de les préserver, les classifier, les protéger et surtout de les sortir de l’ombre pour que les citoyens puissent y avoir accès, les consulter et travailler sur leurs bases pour une meilleure lecture des réalités du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *