La Chambre des conseillers dans le giron de la majorité

La Chambre des conseillers dans le giron de la majorité

Les trois partis de la majorité sur le podium et une nouvelle victoire du RNI

Le taux de participation à ce scrutin, tenu mardi, s’est élevé à 94,86% pour les représentants des Conseils des collectivités territoriales, des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, alors que celui des représentants des salariés a atteint 40,49%.

Le Rassemblement national des Indépendants (RNI) confirme. Pour l’ultime étape du processus électoral, le parti de la colombe est arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des conseillers, avec pas moins de 27 sièges. La deuxième Chambre parlementaire contrôlée depuis 2011 par l’opposition passera désormais dans le giron de la majorité parlementaire. Et pour cause, les trois partis de la majorité ont obtenu les trois premières places du podium.

Dans ce sens, le Parti authenticité et modernité (PAM) est arrivé en deuxième position avec 19 sièges, suivi du Parti de l’istiqlal (PI) avec 17 sièges, selon des résultats du ministère de l’intérieur. La même source avait précisé que le Mouvement populaire (MP) occupe la 4ème place avec 12 sièges, suivi de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) avec 8 sièges, du Parti justice et développement (3 sièges) et de l’Union constitutionnelle (UC) (2 sièges), ajoute le ministre. Pour ce qui est des autres partis politiques, au nombre de six, trois ont obtenu un siège chacun, alors qu’un candidat sans appartenance politique a réussi à remporter l’élection. S’agissant des sièges dédiés au collège électoral des représentants des salariés, et sur la base des résultats provisoires annoncés par les bureaux de vote et les bureaux centralisateurs au niveau national, ils se répartissent comme suit : l’Union marocaine du travail (UMT) : 8 sièges, l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) : 6 sièges, la Confédération démocratique du travail (CDT) : 3 sièges, l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) : 2 sièges et la Fédération démocratique du travail (FDT) : 1 siège. Concernant le collège électoral des représentants des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, les huit sièges en lice ont été remportés par les candidates et candidats appartenant aux organisations régionales ou centrales de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), qui ont présenté leurs candidatures avec l’accréditation de la Confédération ou via des listes ayant obtenu le nombre de signatures exigé par la loi.

Le ministère de l’intérieur a fait savoir par ailleurs que l’élection des membres de la Chambre des conseillers s’est déroulée dans des conditions normales avec une participation encourageante. Le taux de participation à ce scrutin, tenu mardi, s’est élevé à 94,86% pour les représentants des Conseils des collectivités territoriales, des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, alors que celui des représentants des salariés a atteint 40,49%.

Les opérations de vote, de dépouillement et de recensement des voix au niveau des bureaux de vote et des bureaux centralisateurs ont eu lieu en présence des représentants des listes ou des candidats conformément aux dispositions juridiques en vigueur, conclut la même source. A noter enfin que les élections du mardi dernier interviennent après celles du 8 septembre qui ont permis l’émergence d’un nouveau paysage politique et partisan, marqué par la composition d’une majorité gouvernementale à trois partis, à savoir le RNI, le PAM et le PI, qui sont également arrivés en tête des élections des Chambres professionnelles et des Conseils régionaux, communaux et d’arrondissements.

Statistiques

Selon le ministère de l’intérieur, le nombre des candidatures présentées au titre du scrutin du 5 octobre dernier a atteint 691, pour pourvoir les 120 sièges de la Chambre des conseillers, soit une moyenne de 6 candidatures par siège, dont 471 candidatures pour les 100 sièges réservés aux représentants des Conseils communaux, préfectoraux, provinciaux et régionaux, des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives. Il s’agit également de 220 candidatures réparties sur 11 listes pour les 20 sièges à pourvoir pour les représentants des salariés.

La Chambre des conseillers joue aussi un rôle important dans toutes les questions ayant une dimension régionale ou un caractère socio-économique, ce qui en fait un véritable forum pour débattre de toutes les questions qui sont au centre des préoccupations quotidiennes des citoyens.

Composition

Conformément à la loi organique relative à la Chambre des conseillers, les 120 membres qui composent la Chambre des conseillers seront élus selon les procédures et modalités suivantes: 72 membres représentant les collectivités territoriales, élus au niveau des régions du Royaume.

Vingt membres élus, dans chaque région, par un seul collège électoral composé de l’ensemble des élus des Chambres professionnelles existant dans la région concernée, 8 membres élus, dans chaque région, par un collège électoral composé des élus des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives et 20 membres élus, au niveau national, par un collège électoral composé des représentants des salariés.
Les élections des membres de la Chambre des conseillers se déroulent au scrutin uninominal à la majorité relative à un tour au cas où un seul conseiller est à élire dans le cadre d’un collège électoral.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *